Les montants levés par les investisseurs en capital se sont établis à près de 1,2 milliard de dirhams (MMDH) en 2019, après avoir enregistré un plus haut historique de 1,7 MMDH un an auparavant, selon Bank Al-Maghrib (BAM).

“Après deux années d’évolution favorable, le marché marocain du capital investissement (private equity), connait un certain ralentissement au regard des montants levés ainsi que des investissements réalisés”, souligne BAM dans son rapport sur la stabilité financière, publié conjointement avec l’Autorité de contrôle des assurances et de la prévoyance sociale (ACAPS) et de l’Autorité marocaine du marché des capitaux (AMMC).

Rappelant que les fonds transrégionaux s’accaparent 73% des levées depuis 2012, le rapport précise que le cumul des montants levés à fin 2019 s’élève à 20,8 MMDH, dont 15,3 MMDH pour le capital investissement et 5,5 MMDH pour les fonds d’infrastructures.

A fin 2019, huit fonds d’investissement, avec un actif net total de 928,16 millions de dirhams (MDH), ont opté pour la forme Organisme de placement commun en capital (OPCC), contre seulement cinq à fin 2018 avec un actif net de 708,31 MMDH, ajoute le document faisant observer qu’en optant pour le statut d’OPCC, les fonds d’investissement sont tenus de respecter des limites fixées par la réglementation y afférente sous la supervision de l’AMMC.

Concernant le stade de développement des entreprises cibles, les investisseurs en capital restent prudents. Ainsi, ils ont opté majoritairement pour le capital développement, en prenant des participations en fonds propres ou quasi-fonds propres destinées à financer le développement ou le rachat de positions d’actionnaires dans des entreprises bien établies dans leurs marchés, profitables et présentant des perspectives de croissance importantes.

Ainsi, la part de marché du capital développement a nettement progressé, passant de 71% entre 2006 et 2011, à 75% entre 2012 et 2016 pour s’établir à 93% entre 2017 et 2019.

Côté désinvestissement, les montants se sont établis en nette augmentation par rapport à 2018 pour ressortir à 796 MDH en 2019 contre 314 MDH en 2018. Les sorties auprès des industriels représentent 31% des montants désinvestis.

A fin 2019, les fonds ont investi un cumul de 8,5 MMDH dans près de 210 entreprises et ont réalisé des désinvestissements pour un montant global de 5 MMDH, soit un encours de 3,5 MMDH.

Bouton retour en haut de la page
Fermer