Une importante vague d’infections au coronavirus devra frapper prochainement l’ensemble de l’Afrique du Sud, ont indiqué des experts sud-africains.

« Ce n’est qu’une question de temps avant que le reste de l’Afrique du Sud ne soit atteint par une importante vague de contaminations au Covid-19 », ont averti les chercheurs et épidémiologistes interrogés par le journal City Press, notant que le changement de comportement reste le seul moyen de limiter cette accélération.

L’Afrique du Sud connaît une hausse inquiétante des infections durant les dernières semaines. Selon les données officielles, le pays a recensé, samedi, 2.539 nouvelles infections au coronavirus, portant le nombre total des contaminations à 45.973.

La pandémie a également fait 44 décès durant les dernières 24 heures, portant le nombre total des décès à 952.

“Une forte augmentation du nombre de contaminations au covid-19 sera constatée durant les prochaines semaines », a indiqué le professeur à l’Université de Johannesburg, Shabir Madhi, appelant les Sud-Africains à respecter les précautions dont le port de masques et la distanciation sociale.

“Tous le temps gagné grâce au confirment strict mis en place par les autorités sera complètement perdu, car notre système de santé ne pourra toujours pas faire face à la pandémie”, a-t-il signalé.

Le président Cyril Ramaphosa avait, à plusieurs reprises, mis en garde contre la hausse des infections suite à l’assouplissement du confinement. Il a récemment indiqué que l’Afrique du Sud se prépare à une importante hausse des infections, avec un pic attendu au mois de septembre prochain.

« Nous devons vivre avec le virus », a dit Ramaphosa lors d’une rencontre avec des membres du forum sud-africain des éditeurs. « Nous sommes en passe d’entrer dans la phase la plus difficile de la pandémie avec une propagation massive et incontrôlable », a-t-il dit.

Bouton retour en haut de la page
Fermer