La production de véhicules en Afrique du Sud devrait baisser de 26 pc en 2020, soit le niveau le plus bas depuis 2004, selon un rapport de l’Association sud-africaine des constructeurs automobiles (Naamsa).

Les constructeurs automobiles sud-africains tablent cette année sur la production d’un total de 466.500 véhicules, loin des 631.983 unités produites en 2019, indique le rapport publié jeudi sur l’impact économique du Covid-19 sur l’industrie.

Les 405.000 unités qui devraient être écoulées sur le marché national cette année sont 24,5 pc inférieures aux 536.611 unités vendues en 2019, soit le nombre de ventes intérieures le plus bas depuis 1995, ajoute la même source.

L’activité industrielle en Afrique du Sud a reculé au mois d’avril à un niveau record à cause du confinement mis en place depuis le 27 mars dernier, selon l’indice Purchasing Managers’ Index (PMI), publié par ABSA, l’une des grandes banques sud-africaines.

Par ailleurs, l’indice relatif aux conditions commerciales prévues durant les six prochains mois est tombé à 27,3 points, un niveau sans précédent, indique la banque.

Pour atténuer l’impact de cette crise sur sa situation financière, l’industrie automobile sud-africaine a proposé au président Cyril Ramaphosa une série de mesures d’allégement fiscal, a fait savoir Naamsa, notant que ces mesures visent également à protéger plus de 500.000 emplois dans la chaîne de valeur de l’industrie automobile.

Le rapport avertit que le confinement mis en place pour limiter la propagation du Covid-19 pourrait entraîner des pertes d’emplois allant de 21 à 30 pc dans l’industrie automobile sud-africaine.

La pandémie du covid-19 intervient au moment où l’économie sud-africaine pâtit d’une grave récession. Selon les projections de la banque centrale du pays, le produit intérieur brut sud-africain devra se contracter de 7 pc en 2020.

Le gouvernement sud-africain a entamé, à partir du 1er mai, la mise en œuvre de nouvelles mesures, rabaissant l’alerte au coronavirus au niveau 4, pour permettre une reprise graduelle de certains secteurs.

Bouton retour en haut de la page
Fermer