Le gouvernement sud-africain a annoncé avoir levé 5 milliards de dollars suite à la vente de deux nouvelles obligations sur les marchés internationaux.
Le montant est 25 pc supérieur aux prévisions initiales grâce à la forte demande des investisseurs, a dit le gouvernement.
La transaction a été sursouscrite plus de deux fois en raison de l’intérêts des compagnies d’assurance et d’institutions financières de presque tous les continents, a dit le Trésor national.
«Le gouvernement sud-africain voit dans le succès de cette transaction, la plus importante jamais réalisée en Afrique subsaharienne, une expression de la confiance des investisseurs dans sa politique macroéconomique et sa gestion budgétaire prudente», a indiqué la même source.
Il s’agit d’une bonne nouvelle pour l’économie sud-africaine, plongée dans une profonde incertitude. Ce pays, deuxième plus importante économie africaine, ne s’est jamais réellement remis de la crise financière mondiale de 2008.
Depuis cette année, la croissance du PIB est restée désespérément molle. En 2018, cette croissance a été de l’ordre de 0,8 pc au moment où les prévisions de la Banque centrale du pays (SARB) pour 2019 prédisent 0,6 pc seulement.
La confiance des investisseurs dans les perspectives de l’économie sud-africaine est, quant à elle, à son plus bas niveau depuis plus de 20 ans, selon les dernières données. (MAP)
AO

Bouton retour en haut de la page
Fermer