Le président tunisien Kaïs Saïed a procédé, samedi, à la nomination de Hichem Mechichi, ministre de l’Intérieur dans le gouvernement de gestion des affaires courantes, de former un nouveau gouvernement, selon une source officielle à la présidence de la République tunisienne.

Mechichi, dont le nom est annoncé au terme du délai constitutionnel fixé à dix jours, a été désigné le 19 février dernier au poste de ministre de l’Intérieur dans le gouvernement d’Elyès Fakhfakh.

Son nom ne figure pas parmi les candidats proposés par les partis et les groupes parlementaires qui ont présenté au président de la République leurs candidats à la primature, dans le cadre des concertations menées pour désigner la personnalité la plus apte à former le gouvernement, conformément à l’article 89 de la Constitution.

Né en janvier 1974, Mechichi est titulaire d’une maîtrise en droit de la Faculté de droit et des sciences politiques de Tunis, d’un Certificat de fin de cycle de l’Ecole nationale d’administration (ENA) de Tunis et d’un Master en administration publique de l’Ecole nationale d’administration de Strasbourg.

Mechichi a occupé les postes de conseiller principal auprès du président de la République, en charge des affaires juridiques, et de chef de cabinet dans les ministères du Transport, de la Santé et des Affaires sociales, ainsi que de directeur général de l’Agence nationale du contrôle sanitaire et environnemental des produits.

Il devra obtenir la confiance du Parlement à la majorité absolue d’ici à septembre. Faute de quoi, l’Assemblée sera dissoute et de nouvelles élections législatives auront lieu.

Bouton retour en haut de la page
Fermer