Le chef de l’Exécutif afghan Abdullah Abdullah a revendiqué la victoire à l’élection présidentielle qui s’est déroulée samedi, avant même la publication ni des résultats ni des chiffres officiels du scrutin.

Les résultats préliminaires doivent être rendus publics le 19 octobre, a annoncé la Commission électorale indépendante (IEC).

“Nous avons le plus grand nombre de voix dans cette élection”, a cependant avancé M. Abdullah lors d’une conférence de presse, en affirmant qu'”il n’y aura pas de deuxième tour”.

Un des responsables de l’IEC, Habib Rahman Nang, a immédiatement réagi à ces déclarations, en rappelant qu'”aucun candidat n’a le droit de se proclamer vainqueur, conformément à la loi”.

Abdullah Abdullah, dont c’est la troisième participation à une présidentielle afghane, avait contesté les résultats de l’élection de 2014, qui avait été entachée de graves irrégularités et avait débouché sur une crise constitutionnelle. Suite à une intervention de Washington, il s’était au bout du compte vu attribuer un poste de chef de l’exécutif, sous l’autorité de M. Ghani.

La Commission électorale a précisé qu’elle annoncera d’abord les résultats préliminaires le 19 octobre, puis les résultats finaux le 7 novembre après l’examen des plaintes présentées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer