Au moins 30 personnes ont été tuées, et une quarantaine d’autres blessées jeudi dans un double attentat suicide sur un marché de Bagdad, a indiqué un responsable du ministère de l’Intérieur.

Un premier homme a déclenché sa ceinture explosive au milieu du marché de vêtements de la place Tayaran, avant qu’un second kamikaze ne fasse détoner ses explosifs lorsqu’un attroupement se formait pour tenter de venir en aide aux victimes, a expliqué le ministère de l’Intérieur.

Soldats et ambulanciers étaient déployés en masse sur la place pour bloquer les accès, déplacer des corps et aider des blessés, dans un ballet d’ambulances.

Un attentat avec exactement le même mode opératoire avait déjà endeuillé cette même place, faisant 31 morts, il y a trois ans quasiment jour pour jour.

Cette attaque intervient alors que les autorités discutent de l’organisation d’un scrutin législatif, et au moment où les États-Unis ont réduit le nombre de leurs soldats en Irak à 2.500 hommes, une baisse qui “reflète la hausse des capacités de l’armée irakienne”, selon les mots du chef du Pentagone Christopher Miller.

Bouton retour en haut de la page
Fermer