Le ministère des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger organise, les 1er et 02 octobre, la 5ème édition du cycle de formation en faveur des conseillers économiques des ambassades du Royaume du Maroc à l’étranger, autour de la mobilisation du réseau diplomatique pour la relance de l’économie nationale.

Le cycle de formation a été inauguré par le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, M. Nasser Bourita, en présence de représentants de plusieurs départements sectoriels, agences nationales et du patronat marocain.

Lors de son allocution d’ouverture, M. Bourita a rappelé les Très Hautes Orientations Royales contenues dans le Discours prononcé par Sa Majesté le Roi à l’occasion du 21ème anniversaire de la Fête du Trône.

La déclinaison de la feuille de route pour l’endiguement des effets de la pandémie s’articule, en effet, autour de l’initiation d’un plan de relance économique, de l’injection de 120 milliards de dirhams dans l’économie nationale, de la création d’un fonds d’investissement stratégique, et de la généralisation de la couverture sanitaire.

Par ailleurs, le ministre a indiqué que si la crise du coronavirus a été porteuse de difficultés, elle présente également un grand nombre d’opportunités qui découlent des nouvelles donnes de l’architecture économique mondiale.

M. Bourita a estimé, dans ce sens, que la Covid-19 était une occasion de repositionner le Maroc dans la restructuration mondiale en cours, de favoriser une meilleure intégration du Royaume aux chaînes de valeurs, tout en permettant une meilleure insertion dans les courants d’échanges internationaux.

Dans ce contexte de relance économique, le ministre a souligné le rôle majeur de la diplomatie économique, tout en appelant à la mobilisation d’un réseau diplomatique réactif, en rappelant les nombreux atouts stratégiques et compétitifs dont dispose le Royaume.

Il a, en outre, présenté les opportunités autant pour les acteurs économiques marocains qu’étrangers.

Depuis l’accession de SM le Roi au Trône, le Maroc s’est engagé résolument dans une dynamique de transformation substantielle de son infrastructure, de son économie, de ses stratégies sectorielles et de son environnement des affaires, a conclu M. Bourita.

Bouton retour en haut de la page
Fermer