La relance durant la période post-coronavirus devrait comprendre un volet spécial pour “l’économie de proximité” qui est créatrice d’emplois et de stabilité sociale, a estimé Amine Laghidi, expert en stratégie et en diplomatie économique.

“La relance dépendant de l’état pandémique et de la stratégie de déconfinement, il est impératif de mettre en place une approche spéciale pour les petits métiers”, a-t-il relevé dans une déclaration à la MAP.

Ces petits commerces sont, une fois additionnés, de grands employeurs, et leur soutien intelligent a un effet immédiat sur l’économie, a fait remarquer M. Laghidi, soulignant que la relance de ces métiers revêt un caractère crucial pour des millions de ménages.

Cette relance, qui est également psychologique, permettrait notamment de donner confiance au citoyen pour retrouver sa vie “normale” et d’éviter une crise sociale liée à la perte d’emplois, a-t-il dit.

Et d’ajouter: “la relance économique n’est pas que managériale ou financière. Elle est également basée sur des paramètres psychologiques, d’implication et d’écoute du citoyen et de l’entrepreneur, et de communication stratégique claire, structurée, optimiste et mobilisante”.

Par ailleurs, M. Laghidi a souligné l’importance de l’établissement d’un “Label Santé” marocain visant à rassurer les consommateurs nationaux et étrangers et renforcer la force de la Brand “made in morocco” et par la même la demande pour les produits marocains.

Ce label, a-t-il expliqué, est à donner suite à une certification de l’usine comme apte à fonctionner sous coronavirus (Manuel de procédures revu, distanciation, équipements de protection, SAS d’entrée, séparation et emballage, traitement des produits avant sortie).

Bouton retour en haut de la page
Fermer