Le négociateur de l’Union européenne (UE) pour le Brexit, Michel Barnier, a souligné mercredi que “de très graves divergences subsistent” entre Londres et Bruxelles dans les négociations sur leur futur partenariat.

“Malgré les efforts de l’UE pour trouver des solutions, de très graves divergences subsistent en matière de conditions de concurrence équitables, de gouvernance et de pêche”, a écrit M. Barnier sur Twitter, alors que les négociateurs de l’UE et du Royaume-Uni se sont fixé la mi-novembre comme échéance pour conclure un accord.

“Ce sont des conditions essentielles à tout partenariat économique”, a insisté le négociateur européen, affirmant que l’UE est préparée à tous les scénarios.

Le Royaume-Uni a formellement quitté l’UE le 31 janvier, près de quatre ans après un référendum historique marquant la fin de 47 ans de mariage sans amour.

Alors que la date du 31 décembre 2020, qui marque la fin de la période de transition post-Brexit, approche à grands pas, Londres et Bruxelles se heurtent toujours à de sérieuses divergences dans les négociations sur leur relation future après plusieurs cycles de discussions.

Faute d’accord, les échanges entre Européens et Britanniques seraient régis par les règles de l’Organisation mondiale du commerce (OMC), érigeant brutalement de nouvelles barrières commerciales et causant d’importants coûts pour les entreprises importatrices des deux côtés et des retards aux frontières.

 

Bouton retour en haut de la page
Fermer