Le secrétaire d’État américain, Mike Pompeo a appelé lundi à Bogotá la communauté internationale à soutenir les efforts du peuple vénézuélien pour “revenir à la démocratie” et mettre fin à “la tyrannie” du chef du régime chaviste Nicolás Maduro.

“Le monde doit soutenir les efforts du peuple vénézuélien pour revenir à la démocratie et mettre fin à la tyrannie de Maduro, qui a un impact non seulement sur les Vénézuéliens mais sur la Colombie et toute la région”, a déclaré M. Pompeo à la presse après une rencontre avec le président colombien, Iván Duque.

Le secrétaire d’État américain a entamé lundi en Colombie une nouvelle tournée dans la région, au cours de laquelle il participera dans la journée à la 3è Conférence ministérielle sur la lutte contre le terrorisme dans l’hémisphère occidental, en présence chef de l’Assemblée nationale du Venezuela, Juan Guaidó, reconnu comme président par intérim de ce pays par plus d’une cinquantaine de pays

“Les citoyens rejettent l’autoritarisme et exigent la liberté”, a ajouté M. Pompeo, précisant que son pays continuera à travailler “pour rétablir la démocratie au Venezuela”.

“Les Etats-Unis remercient la Colombie pour avoir pris en charge 1,6 million de réfugiés, c’est quelque chose de remarquable (…) face à la douleur que Maduro a infligée au peuple vénézuélien”, a-t-il affirmé.

Il a également rappelé qu’en septembre dernier, douze pays des Amériques ont apporté leur soutien à l’activation du Traité interaméricain d’assistance réciproque (TIAR) en raison de la situation au Venezuela.

“Nous nous unissons pour partager des informations et appliquer des sanctions aux membres du régime et à leurs familles. Les États-Unis et la Colombie continueront de travailler bilatéralement avec ces pays pour restaurer la démocratie”, a dit le chef de la diplomatie américaine dont les propos ont été relayés par la presse locale.

Pour sa part, M. Duque a souligné la nécessité de “mobiliser davantage de ressources auprès de la communauté internationale” pour faire face à la crise migratoire vénézuélienne, rappelant que “plus de six millions de personnes ont quitté le Venezuela ces dernières années”.

Le président colombien a par ailleurs lancé un appel “urgent” pour la tenue “d’élections libres et crédibles au Venezuela” qui vont de pair avec un “plan de relance économique”.

Selon la presse locale, en marge de la 3è Conférence ministérielle sur la lutte contre le terrorisme dans l’hémisphère occidental, le chef de la diplomatie américaine aura des entretiens avec le président par intérim du Venezuela.

Bouton retour en haut de la page
Fermer