Le secrétaire d’État américain, Mike Pompeo, et le secrétaire à la Défense, Mark Esper, sont arrivés lundi à New Delhi pour diriger le troisième dialogue ministériel annuel entre les États-Unis et l’Inde (2+2).

Les deux pays se disent prêts à revoir leurs liens stratégiques et sécuritaires et à discuter des moyens d’assurer une région Indo-Pacifique “libre et ouvert” lors de ce troisième cycle de dialogue.

Au cours de leur visite de deux jours, MM. Pompeo et Esper auront des entretiens bilatéraux avec leurs homologues indiens Subrahmanyam Jaishankar et Rajnath Singh avant de rencontrer le Premier ministre, Narendra Modi et le conseiller à la Sécurité nationale, Ajit Doval.

La tenue du troisième dialogue ministériel américano-indien (2+2) démontre l’engagement de haut niveau affiché par les deux pays pour atteindre des objectifs diplomatiques et sécuritaires communs, avait déclaré dimanche le Département d’État américain.

La visite de deux jours intervient à un moment où l’Inde est engagée dans un bras de fer frontalier contre la Chine, alors que les Etats-Unis multiplient les efforts pour appuyer leurs alliés contre une Chine qui continue de renforcer sa présence politique et militaire à travers l’Asie.

Les pourparlers indo-américains porteront sur quatre thèmes à savoir la coopération régionale en matière de sécurité, le partage d’informations sur la défense, les interactions entre militaires et le commerce de la défense, selon un communiqué du département d’État américain.

Après New Delhi, le chef de la diplomatie américaine se rendra au Sri Lanka, aux Maldives et en Indonésie où il sera question de renforcer les relations bilatérales et d’affirmer la vision desdits pays d’un Indo-pacifique libre et ouvert.

La première édition du dialogue 2+2 s’est tenu à Delhi en septembre 2018 après l’approbation du mécanisme par le Premier ministre, Narendra Modi et le président américain, Donald Trump.

Bouton retour en haut de la page
Fermer