L’Union européenne (UE) a réaffirmé son attachement à “la solution à deux Etats” pour le conflit israélo-palestinien, après la présentation mardi par le président américain Donald Trump de son plan de paix pour le Proche-Orient, rejeté par les Palestiniens.

Dans une déclaration au nom de l’UE, le chef de diplomatie européenne, Josep Borrell, a indiqué que l’Union européenne “va étudier et évaluer les propositions avancées” dans le cadre de ce plan, et ce sur la base de sa position constante et son engagement “ferme” en faveur d'”une solution négociée et viable à deux Etats”.

Il s’agit de “prendre en compte les aspirations légitimes à la fois des Palestiniens et des Israéliens, en respectant toutes les résolutions de l’ONU pertinentes et les accords internationaux”, relève la déclaration qui réaffirme la disposition de l’UE à “oeuvrer à la reprise de négociations sérieuses en vue de résoudre toutes les questions relatives au statut permanent et de parvenir à une paix juste et durable”.

Le président américain Donald Trump a dévoilé mardi son plan très attendu de “Paix pour le Proche Orient” qui promeut, selon lui, une solution “réaliste à deux Etats” sous plusieurs conditions pour les Palestiniens.

Le plan qui prévoit notamment l’annexion par Israël de la Vallée du Jourdain et la reconnaissance de Jérusalem comme “capitale indivisible d’Israël”, a d’ores et déjà été rejeté par l’Autorité palestinienne qui dénonce une tentative de porter atteinte aux droits du peuple palestinien et à saborder la création d’un Etat palestinien avec Al Qods-Est comme capitale.

Bouton retour en haut de la page
Fermer