Le projet de loi de finances (PLF-2021) propose la création de 20.956 postes budgétaires au titre de l’année prochaine, répartis entre les départements ministériels et institutions.

En sus de ces postes, il est proposé de créer 1.547 postes budgétaires au profit du ministère de l’Intérieur, pour les fonctionnaires relevant du budget des assemblées préfectorales et provinciales qui seront transférés, à compter du 1er janvier 2021, dans le cadre de l’opération de redéploiement desdits fonctionnaires, aux services de l’administration territoriale, en application des dispositions de l’article 227 de la loi organique n°112.14 relative aux préfectures et provinces, selon la note de présentation de ce projet de loi.

Le PLF-2021 prévoit également la création de 700 postes budgétaires supplémentaires au profit du ministère de l’Education nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, destinés à la régularisation de la situation des fonctionnaires titulaires du diplôme de doctorat qui sont recrutés, par voie de concours, en qualité de professeur-assistant. Les postes budgétaires occupés par les intéressés dans les départements ministériels ou institutions auxquels ils appartiennent seront supprimés.

De plus, le PLF prévoit la création de 300 postes budgétaires au profit du Chef du gouvernement à répartir entre les différents départements ministériels ou institutions, dont 200 sont réservés au profit des personnes en situation de handicap.

En outre, il est prévu de créer 17.000 postes au profit des académies régionales de l’éducation et de la formation (AREF), dont 15.000 postes pour le recrutement des enseignants et 2.000 postes pour le recrutement du personnel d’appui pédagogique et administratif au niveau des établissements scolaires.

Bouton retour en haut de la page
Fermer