Le ministre de l’Education nationale, de la Formation professionnelle, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Saaïd Amzazi a souligné, jeudi à Rabat, que le montant des crédits alloués au département de l’Éducation nationale au titre de l’année 2020 est de 59,45 MMDH, soit une hausse de 18% par rapport à l’année 2019.

Les postes budgétaires crées pour l’année prochaine ont atteint 15.355, dont 15.000 dédiés aux enseignants-cadres des AREF, a précisé M. Amzazi devant la Commission de l’enseignement, de la culture et de la communication à la Chambre des représentants.

Concernant les projets sur lesquels se penchera le département de l’Éducation nationale pendant l’année prochaine, il a évoqué le Programme national de généralisation et de développement du préscolaire, précisant que plus de 120.000 nouveaux enfants seront inscrits au titre de l’année scolaire 2019-2020, afin d’atteindre un taux de scolarisation de 57,5%, en plus de la construction et de l’équipement de 3.801 unités d’enseignement préscolaire et la réhabilitation de 943 autres, ainsi que la mise à niveau de l’enseignement préscolaire traditionnel et la formation de 8.477 éducatrices.

Pour ce qui est du renforcement de l’offre scolaire et des écoles communales, le plan d’action de l’année 2020 vise la création de 159 établissements, dont ceux programmés dans le cadre de conventions de partenariat, répartis entre 63 écoles préscolaires communales, 20 écoles primaires, 40 établissements de l’enseignement secondaire, 36 établissements du secondaire qualifiant et 23 internats, a-t-il ajouté.

Dans le volet consacré à l’éducation non-formelle, M. Amzazi a expliqué qu’une trentaine d’écoles de deuxième chance-nouvelle génération seront créées, pour atteindre 72.181 bénéficiaires, alors que pour la formation professionnelle, il sera procédé, selon le ministre, à la construction de trois Cités des métiers et des compétences dans les régions de Souss-Massa, Rabat-Salé-Kénitra et Laâyoune-Sakia El Hamra à compter de janvier 2020 (démarrage en 2021).

Le plan d’action de 2020 se penchera également sur l’élargissement de l’offre de formation professionnelle dans le milieu rural, à travers la construction de villages dédiés au soutien et à la formation professionnelle et la mise en place d’une expérience pilote via la création de 100 classes et ateliers dans certains collèges en milieu rural, a ajouté le responsable.

Concernant l’amélioration de l’accès aux études supérieures, il sera procédé en 2020 à la construction de 32 nouveaux établissements universitaires et à l’aménagement et l’équipement d’un parterre d’établissements, a relevé M. Amzazi.

Il a, par ailleurs fait observer que les crédits alloués au département de l’enseignement supérieur au titre de l’année 2020 ont atteint 12,57 MMDH, soit une augmentation de 11,13% par rapport à l’année 2019.

 

Bouton retour en haut de la page
Fermer