Des ateliers de démonstrations de cuisine thaïlandaise et arts de la table thaïlandais, ouverts aux professionnels de la cuisine Thaï ainsi qu’aux personnes désireuses de découvrir l’art culinaire de ce pays, ont été organisés à l’institut spécialisé en hôtellerie et restauration de Casablanca, dans le cadre du festival culinaire thaïlandais.

Lancé par l’ambassade de Thaïlande à Rabat, en collaboration avec l’OFPPT, la Fédération marocaine des arts culinaires (FMAC) et le Centre de Qualification Professionnelle Hôtelière de Touarga, ce festival culinaire se tient du 19 au 27 septembre, dans les villes de Témara, Rabat, Casablanca et Marrakech.

S’exprimant à cette occasion, le nouvel ambassadeur de la Thaïlande à Rabat, Darm Boontham a indiqué que cet événement a pour objectif “de rapprocher davantage les peuples des deux Royaumes, ce qui nous a incité à œuvrer, avec persévérance, pour saisir toutes les occasions de collaboration et de partenariat qui s’offrent à nous, afin d’élargir davantage l’étendue de la coopération maroco-thaïlandaise”.

“L’organisation de cette semaine culturelle, dans plusieurs villes du Maroc, entre dans ma perspective de rapprochement au profit d’un large éventail de la population marocaine”, a-t-il souligné, ajoutant que “la gastronomie est intrinsèquement liée à l’Homme, c’est une notion du partage et de la convivialité. C’est un point parmi les points communs entre la Thaïlande et le Maroc, et qui a toujours fait leur notoriété à travers le Monde. Elle se veut à elle seule un pont facilement accessible entre la culture thaïlandaise et la culture marocaine qui regorgent de trésors à découvrir”.

Il a rappelé que “le côté prestigieux de la cuisine thaïlandaise vient du fait qu’elle a puisé ses racines dans la cuisine de la Cour, appelée également cuisine Royale thaïlandaise, qui se référait aux plats cuisinés pour les Rois et les membres de la Famille Royale. Les aspects exquis de la Cuisine Royale thaïlandaise reflètent véritablement la majesté et la noblesse fondées sur la croyance en la divinité, qui ont été accumulées depuis des centaines d’années et dont les points forts comprenaient le raffinement, la complexité et la délicatesse de la cuisine”.

Pour sa part, le directeur du complexe de formation en tourisme (OFPPT) Zakaria Harnoufi a indiqué que cet événement est une opportunité d’échange culinaire entre deux cultures différentes : la culture thaïlandaise et la culture marocaine.

Pour M. Harnoufi, ces ateliers permettront de renforcer les compétences des stagiaires marocains, pour une meilleure insertion professionnelle à l’échelle national et international.

La gastronomie thaïlandaise marie les influences séculaires de l’Orient et de l’Occident et reflète les caractéristiques d’un mode de vie à proximité de l’eau, dont l’aquatique, les plantes et les herbes constituent les principaux éléments. Ces influences culinaires sont d’origine portugaise, hollandaise, française et même japonaise, avec des puissants épices rehaussés par des herbes fraîches.

Bouton retour en haut de la page
Fermer