La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a souligné que “la plus haute” priorité de l’Union européenne (UE) pour les semaines à venir sera de parvenir à un accord rapide et ambitieux sur le plan européen de relance face à la pandémie du coronavirus.

Mme von der Leyen a indiqué dans un communiqué qu’un leadership politique “fort” sera nécessaire pour parvenir à une conclusion “rapide et fructueuse” des négociations sur le plan de relance.

“Une coordination étroite entre les institutions de l’UE ainsi que la pleine participation du Parlement européen sont de la plus haute importance. Il est essentiel de parvenir à un accord rapidement”, a insisté la présidente de l’exécutif européen.

Dans ce sens, Mme von der Leyen a invité David Sassoli, le président du Parlement européen, et Angela Merkel, la chancelière allemande, qui assume la présidence tournante du Conseil de l’UE, ainsi que Charles Michel, le président du Conseil européen, à une réunion le 8 juillet sur le plan de relance de l’UE, pour “faire le point sur les progrès accomplis et préparer les négociations politiques intenses qui se profilent à l’horizon”.

“Il est de notre responsabilité commune de finaliser sans délai ce plan de relance et de montrer à tous les Européens que l’Union est prête à agir pour le bien de tous”, a conclu la présidente de la Commission.

Les dirigeants des 27 Etats membres de l’UE doivent se retrouver à Bruxelles les 17 et 18 juillet, en présence physique pour la première fois depuis depuis la mi-mars à cause de la pandémie de Covid-19, afin de tenter de parvenir à un accord sur le plan de relance massif de 750 milliards d’euros proposé par la Commission européenne.

Bouton retour en haut de la page
Fermer