Le président du Conseil européen, Charles Michel, a exhorté les dirigeants des Vingt-sept à “tout faire” pour parvenir rapidement à un accord sur la proposition de la Commission européenne d’un plan de relance de 750 milliards d’euros face à la crise du coronavirus.

“Tout devrait être fait pour parvenir à un accord avant les vacances d’été. Nos citoyens et nos entreprises ont été fortement impactés par la pandémie et ont besoin d’une aide ciblée sans délai”, a souligné M. Michel dans une déclaration.

Le plan de relance sera abordé lors du Sommet européen prévu le 19 juin prochain, a-t-il relevé, appelant tous les États membres à examiner rapidement la proposition de la Commission européenne et à “travailler de manière constructive pour parvenir à un compromis dans l’intérêt de l’UE”.

Selon lui, un accord sur le Fonds de relance de l’UE et le budget européen 2021-2027 ouvrira la voie à la reprise économique en Europe et renforcera les transitions verte et numérique.

Baptisé “Next Generation EU”, le nouvel instrument pour la relance de l’UE, proposé mercredi par la Commission européenne, vise à faire en sorte que la reprise économique soit “durable, homogène, inclusive et équitable” pour tous les États membres.

Selon l’exécutif européen, cet instrument de relance mobilisera des fonds en relevant temporairement le plafond des ressources propres à 2% du revenu national brut de l’Union européenne, ce qui permettra à la Commission d’utiliser sa note de crédit solide pour emprunter 750 milliards d’euros sur les marchés financiers.

Bouton retour en haut de la page
Fermer