La Premier League a décidé jeudi qu’elle reviendrait la saison prochaine à la règle autorisant trois remplacements par match, au lieu de cinq comme cela avait été mis en place à la reprise du championnat après la crise du Covid-19.

Le nombre de remplaçants sur la feuille de match reviendra à sept au lieu de neuf, a ajouté la PL dans son communiqué.

Pour la reprise des championnats qui souhaitaient terminer leur saison 2020/2021 après les trois mois d’interruption dus à la pandémie de Covid-19, l’International Board (Ifab), garant des lois du football, avait temporairement modifié la loi 3 du jeu.

Cela devait notamment permettre de limiter le risque de blessures pour les joueurs soumis à des cadences infernales en plein été après une longue période d’inactivité.

La possibilité de prolonger cet amendement sur la saison prochaine avait été laissée aux championnats par la FIFA.

Mais la décision avait été critiquée par les clubs les plus modestes qui estimaient que cela favorisait les plus grosses écuries aux effectifs mieux garnis.

La France avait annoncé fin juillet que cinq changements seront possibles en L1 et L2 la saison prochaine.

Selon les règles retenues par l’Ifab, pour empêcher que le jeu ne soit perturbé, chaque équipe n’aura le droit de procéder à ces remplacements qu’à trois occasions, ceux effectués à la pause n’étant quant à eux pas comptabilisés dans ce décompte.

La Premier League a également confirmé le maintien de la VAR la saison prochaine, malgré la pléthore de controverse qu’elle a provoqué la saison passée, en particulier dans son utilisation pour les hors-jeux après un but.

Bouton retour en haut de la page
Fermer