L’Union européenne a qualifié, lundi, de «geste d’apaisement important» la décision du Président camerounais Paul Biya d’arrêter les poursuites contre le leader du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun Maurice Kamto et d’autres militants.

“La décision du Président Biya d’arrêter les poursuites devant les tribunaux militaires contre plusieurs responsables et militants de partis politiques et de mouvements, notamment du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun, dont son président M. Maurice Kamto, représente un geste d’apaisement important», a estimé l’Union européenne dans une déclaration de sa porte-parole.

Cette mesure «est de nature à favoriser la recherche de solutions aux défis auxquels le pays est confronté », a ajouté la même source.

Le président camerounais Paul Biya a annoncé, vendredi soir, au terme du “grand dialogue national”, ouvert en début de semaine, l’arrêt des poursuites judiciaires contre “certains” responsables de l’opposition.

“J’ai décidé de l’arrêt des poursuites judiciaires contre certains responsables et militants de partis politiques, notamment du MRC (Mouvement pour la Renaissance du Cameroun), arrêtés et détenus pour des faits commis dans le cadre de la contestation des résultats de la récente élection présidentielle”, a indiqué le chef de l’Etat sur son compte Twitter officiel.

Bouton retour en haut de la page
Fermer