La valorisation des Ksour et des Kasbah joue un rôle dans la relance du secteur de l’habitat, en tant que levier favorisant la création d’emplois et la mise en œuvre de projets touristiques reflétant l’identité marocaine, a souligné, samedi à Tinghir, la ministre de l’Aménagement du territoire national, de l’Urbanisme, de l’Habitat et de la Politique de la ville, Nouzha Bouchareb.

Cette approche favorise la relance aussi des activités des artisans affectées par la pandémie du nouveau Coronavirus (Covid-19), a-t-elle ajouté lors d’une réunion avec plusieurs acteurs locaux du domaine de la construction et de l’habitat, consacrée à la relance du secteur.

Mme Bouchareb a relevé que son département accorde une importance particulière à la réhabilitation et la valorisation du patrimoine architectural du Royaume, à travers plusieurs projets réalisés ou en cours de réalisation portant notamment sur les Ksour et Kasbah, des bâtisses qui sont fortement présentes dans la région de Drâa-Tafilalet.

Etant donné la place qu’occupent les Ksour et les Kasbah dans le tissu urbanistique de cette région, ainsi que le rôle que ces sites jouent jusqu’à aujourd’hui en tant que cadres de vie de milliers de personnes, le ministère œuvre à réaliser de nombreuses opérations pour la valorisation durable de ce patrimoine, dont celles menées en partenariat avec le PNUD, a poursuivi la ministre.

Elle a plaidé, à cet égard, pour des partenariats innovants avec l’ensemble des acteurs concernés, aussi bien dans le secteur privé que public.

Mme Bouchareb a souligné, par ailleurs, que son département accorde un intérêt particulier aux centres ruraux émergents, dont plusieurs existent au niveau de la province de Tinghir, à travers un programme ayant pour objet de réglementer le développement territorial de ces centres et d’améliorer le niveau de vie de la population.

Le ministère de l’Aménagement du territoire national, de l’Urbanisme, de l’Habitat et de la Politique de la ville veille aussi à poursuivre ses efforts visant à assurer une couverture totale des centres ruraux en documents d’urbanisme, ainsi que la simplification des conditions de construction dans le monde rural, a-t-elle noté.

Mme Bouchareb a présenté un exposé sur les mesures prises par son département pour la promotion du secteur de l’habitat, portant notamment sur le soutien de l’offre, la demande et l’investissement, la promotion des postes d’emploi, ainsi que la simplification des procédures d’autorisation.

Pour sa part, le gouverneur de la province de Tinghir, Hassan Zitouni, a relevé que le secteur de l’habitat et de l’urbanisme est considéré comme un levier économique important, notamment dans cette conjoncture marquée par la pandémie du nouveau Coronavirus.

La promotion de ce secteur est à même de créer des emplois et de donner un nouvel élan à la dynamique économique dans la province où de grands programmes de développement sont en cours de réalisation dans le but d’instaurer la justice sociale et territoriale prônée par SM le Roi Mohammed VI, a poursuivi le gouverneur.

  1. Zitouni a mis l’accent sur la nécessité d’une vision globale en matière d’urbanisme, d’aménagement du territoire et de construction au niveau de la province de Tinghir, de manière à donner lieu à un produit ne portant pas atteinte au territoire et répondant aux exigences techniques et légales.

Il a appelé, dans ce sens, à une interaction positive entre l’ensemble des acteurs concernés au service d’un développement urbanistique de la province mettant le citoyen au centre des préoccupations.

Evoquant la mise en œuvre du programme de valorisation durable des Ksour et Kasbah à Tinghir, M. Zitouni a souligné que cette initiative a enregistré des avancées importantes qui ont donné une nouvelle impulsion à l’idée de valorisation du patrimoine.

Par la même occasion, Mme Bouchareb s’est enquis du programme de valorisation durable des Ksour et Kasbah au niveau de la province, en visitant Ksar Ait El Haj Ali Ihertane à Tinghir, lequel a fait l’objet d’un projet de restauration et de réhabilitation, réalisé grâce à investissement de 15 millions de Dirhams.

Ce projet, qui revêt une grande importance pour la population locale sur les plans économique et social, a pour objectif la préservation du patrimoine architectural de cette région et l’amélioration des conditions de vie des habitants de ces sites, à travers la promotion des Activités Génératrices de Revenus (AGR).

Bouton retour en haut de la page
Fermer