L’Université Cadi Ayyad (UCA) de Marrakech s’est engagée dans un important projet national de création d’un centre de recherche sur le patrimoine immatériel, a annoncé, mardi dans la cité ocre, le président de cet établissement universitaire, Moulay Lhassan Hbid.

Intervenant à l’ouverture de la conférence scientifique sur les rôles pionniers d'”Imarat Al Mouminine” dans l’ancrage des valeurs d’amour voué au Prophète Sidna Mohammed (PSSL), M. Hbid a mis en avant l’importance de la mission de l’université dans la préservation de l’identité et de la protection de ses constantes culturelles, ainsi que dans la consécration des valeurs de citoyenneté, d’où, a-t-il expliqué, cet important projet national de création d’un centre de recherche sur le patrimoine immatériel.

Cette future structure s’assignera pour principal objectif de promouvoir la recherche dans ces domaines et de sceller des partenariats scientifiques en matière de recherche académique avec des institutions culturelles et religieuses de renom, a-t-il fait savoir.

Et le responsable d’ajouter que la création de ce centre s’inscrit dans le cadre de la politique d’ouverture de l’Université sur son environnement culturel, social et économique, avec pour finalité l’élaboration de visions, de conceptions scientifiques et de projets de développement, à même d’assurer l’encadrement scientifique des idées, et la rationalisation des comportements et des actes dans les différents domaines de l’action humaine au sein de la société, à travers des études et recherches universitaires pertinentes et utiles.

Evoquant la thématique de cette conférence, M. Hbid a mis en avant “l’importance de la prophétie dans notre religion, notre histoire et notre culture”. “Cette prophétie dont Imarat Al-Mouminine dans notre pays, puise sa source en termes de guidance, de conduite et d’honneur d’appartenance”, a-t-il dit.

L’Université Cadi Ayyad est fortement consciente de l’ampleur de la responsabilité nationale qui lui incombe au service de la société marocaine, ainsi qu’en termes de coopération avec les décideurs sur les plans local et national pour la promotion de ses conditions et la réalisation de sa prospérité, sous la conduite éclairée de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, a-t-il conclu.

De son côté, le doyen de la Faculté des lettres et des sciences humaines à Marrakech, Abderrahim Benali, a indiqué que le programme de cette conférence comprend la présentation de recherches intéressantes et d’études scientifiques pertinentes, réalisées par de grands professeurs universitaires, qui ont minutieusement étudié la Sira Annabaouia et mis en exergue la politique d’Amir Al-Mouminine pour la défense de la noble personne du Prophète et de ses préceptes.

Ces chercheurs ont démontré le rôle agissant de ces actions dans le raffinement du comportement des sujets d’Amir Al-Mouminine et le redressement de leurs concepts, à même de garantir la sauvegarde de l’identité religieuse, de préserver la paix et la sécurité sociétale, et d’enraciner davantage les valeurs de citoyenneté, a-t-il soutenu.

Il a, d’autre part, noté que cette conférence vise à mettre en lumière le rôle pionnier d’”Imarate Al-Mouminine” dans la défense du Prophète sur les plans scientifique et pratique, avec pour fondements la foi, l’obéissance et l’amour voué au Seau des Messagers, à ses compagnons et à sa famille.

Organisée par la Fondation Moulay Ali Charif Al Morrakouchi en partenariat avec la Faculté des lettres et des sciences humaines et la Direction régionale de la culture de Marrakech-Safi, cette Rencontre vise à mettre en relief le rôle de leadership d’Amir Al-Mouminine, SM le Roi Mohammed VI, dans la consécration des valeurs d’amour du Prophète (PSSL) et l’observance de sa voie.

Elle ambitionne aussi à jeter la lumière sur les manifestations des valeurs de juste milieu et de modération dans la politique sage d’Amir Al-Mouminine et son rôle dans la revivification de la Sunna du Prophète, ainsi que sur le rôle pionnier du Souverain dans l’ancrage des valeurs d’amour du Sceau des Messagers et l’observance de sa ligne de conduite, et à mettre en relief l’ampleur de la présence de la guidance du Prophète dans l’histoire des Rois Alaouites en termes de savoir, d’éducation et de comportement.

La conférence s’arrêtera sur certains aspects de la politique sage de SM le Roi Mohammed VI dans la défense du Prophète Sidna Mohammed (PSSL), à travers la création d’une chaîne de télévision et d’une autre radiophonique, d’institutions académiques spécialisées dans le Hadith Annabaoui Ach-charif, et d’un prix international dédié aux oulémas du Hadith.

Elle abordera également certaines pages lumineuses de la défense de la personne du Prophète à travers l’intérêt accordé au Hadith Ach-charif et aux ouvrages qui lui sont dédiés, aux oulémas et aux instituts d’enseignement et d’étude du Hadith, et la consolidation des valeurs de patriotisme sincère puisée dans la Sainte religion et l’histoire des Marocains (Sultan et sujets).

Les participants à ce conclave aborderont les qualités caractérielles reconnues du Prophète, en particulier celles liées à l’éthique sociale, les valeurs d’ordre familial et social de la Sira Annabaouia, et les bienfaits des valeurs de juste milieu et de modération dans l’édification des sociétés humaines, tout en soulignant leur importance dans le redressement des concepts et la préservation des comportements religieux contre l’apostasie et l’extrémisme.

Figurent au programme de cette rencontre, qui connaît la participation de responsables des départements des Habous et des Affaires islamiques ainsi que de la Culture, en plus d’académiciens de la Faculté des lettres et des sciences humaines de Marrakech et d’Agadir, deux séances axées sur “La prophétie et Imarat Al-Mouminine, l’honneur de l’appartenance et les manifestations de la défense” et “Le juste milieu et la modération, le legs des prédécesseurs aux successeurs”.

Bouton retour en haut de la page
Fermer