Le deuxième tome de l’ouvrage “Mémoire, identité et patrie..mémoires de Dakhla”, de l’acteur associatif Hassan Lahouidag a été présenté récemment à distance, à l’occasion du 41ème anniversaire de la récupération de la province d’Oued Eddahab, la fête du Trône et l’anniversaire de la Révolution du Roi et du Peuple.

S’exprimant à cette occasion, l’auteur de l’ouvrage, qui est également président de l’Association de l’Intégrité territoriale dans la région de Dakhla-Oued Eddahab, a souligné que cet ouvrage est une sorte de “constat personnel” et “se veut un descriptif d’un parcours personnel, depuis qu’il a rejoint la ville de Dakhla en octobre 1991 jusqu’à 2018”, en mettant en exergue les différentes activités à vocation politique et diplomatique en général, et en particulier les événements ayant marqué la perle du Sud durant cette période.

L’auteur a également indiqué que cet ouvrage de six chapitres comprend une série de témoignages, de perceptions et de réactions de la part d’une pléiade d’académiciens, universitaires, politiciens et acteurs associatifs, dans la perspective de présenter une série de recommandations, en vue de renforcer le soutien à la cause nationale.

Dans sa présentation du livre, M. Lahouidag a noté que cet ouvrage met l’accent principalement sur les développements du conflit artificiel autour du Sahara marocain et s’articulent autour des acquis nationaux et internationaux et les grands chantiers que le Maroc a pu concrétiser dans ses provinces du Sud, afin de mettre en œuvre des projets et programmes d’investissement et de développement aux niveaux économique, social, culturel et humain et environnemental.

En incluant dans ce livre des analyses approfondies sur une série d’événements nationaux et plusieurs discours royaux, M. Lahouidag a mis le cap également sur les progrès diplomatiques notables, notamment la question du Sahara, qui est une priorité pour la diplomatie marocaine, conformément à la vision perspicace de SM le Roi Mohammed VI.

A travers les deux tomes de l’ouvrage, l’auteur a souligné la nécessité de poursuivre une mobilisation globale pour consolider l’unité nationale, d’acquérir des connaissances et de données tangibles servant de plaidoyer au sujet de la marocanité du Sahara et de mettre à nu les thèses séparatistes et contrer les manœuvres des ennemis de l’intégrité territoriale du Royaume et leurs allégations mensongères.

Dans la même veine, l’acteur associatif a émis le souhait que cette publication puisse contribuer à renforcer la mémoire nationale et les capacités de la société civile dans le cadre de la diplomatie parallèle pour être en mesure de défendre la cause juste des Marocains au niveau international.

De même, il a plaidé pour que ce livre soit une source d’inspiration pour les générations montantes afin qu’elles restent viscéralement attachées aux valeurs du patriotisme sincère, du sacrifice inconditionnel et de l’esprit de citoyenneté positive pour mieux défendre les intérêts suprêmes de leur pays.

Dans cette lignée, il a rappelé que les contextes de la publication de ces ouvrages (tome 1 et 2), s’articulent autour de la poursuite de la mobilisation nationale globale et l’intensification des efforts de sensibilisation quant à la première cause nationale, tout en mettant l’accent sur l’importance de renforcer la cohésion du front intérieur et de consolider la diplomatie parallèle pour défendre la marocanité du Sahara, à même de réaffirmer la légitimité de la cause nationale et d’accélérer le règlement du conflit artificiel autour du Sahara marocain.

Marquée par un vibrant hommage à l’acteur associatif Hassan Lahouidag, en reconnaissance de ses efforts ayant permis de mettre en lumière l’histoire du Sahara marocain, cette rencontre à distance a vu la présence notamment du président de l’Alliance marocaine pour la propriété intellectuelle (AMPI), Abdelhakim Karmane, du professeur à l’université Mohammed V de Rabat, Noureddine Belhadad et de la directrice de l’Académie régionale d’éducation et de formation (AREF) de Dakhla-Oued Eddahab, Ejjida Ellabig.

Bouton retour en haut de la page
Fermer