Une convention de partenariat et de coopération a été signée mardi à Rabat entre l’institution du Médiateur du Royaume et l’Organisation Alaouite pour la Promotion des Aveugles au Maroc (OAPAM), présidée par Son Altesse la Princesse Lalla Lamia Solh, dans le but de définir un cadre référentiel pour tisser et renforcer les relations de coopération et de partenariat entre les deux parties.

En vertu de cette convention, signée par le médiateur du Royaume, Mohamed Benalilou, et le secrétaire général de l’OAPAM, Salaheddine Semmar, les domaines de coopération portent sur la réalisation d’études et d’initiatives en vue de simplifier et de faciliter l’accès des aveugles et malvoyants aux services et soins dont ils peuvent avoir besoin auprès des différentes administrations.

Il s’agit, en outre, de lever les obstacles entravant l’égalité des chances, en vue de garantir l’égalité stipulée dans les dispositions constitutionnelles qui donnent lieu au droit à l’inclusion et à faciliter à cette catégorie la jouissance des droits et libertés reconnus pour tous.

Ces domaines concernent également l’organisation de visites d’études et de terrain et de cycles de formation à l’Institution du médiateur du Royaume au profit des cadres de l’OAPAM, l’encadrement et l’assistance à la réalisation des recherches et études liées aux domaines de compétence de l’institution, ainsi que l’organisation de sessions de formation au profit des cadres des deux parties dans les domaines de compétence.

L’accord prévoit également l’échange d’expériences, d’expertises, de documents, de publications et d’imprimés entre les deux entités, et d’œuvrer tant que possible à aider l’institution du médiateur à rédiger ses publications en “braille”, afin que les aveugles et malvoyants puissent bénéficier des services fournis par l’institution.

Cette convention vient concrétiser la gestion de l’institution du médiateur dans la promotion du travail au profit des personnes aveugles et malvoyantes, et leur fournir les moyens à même de faciliter leur recours à ses services en faveur de leurs droits en tant que bénéficiaires et de façon à garantir l’égalité et l’égalité des chances, a indiqué M. Benalilou.

M. Benalilou a relevé, selon un communiqué de l’institution, que cet accord constitue “une traduction fidèle de valeurs et d’objectifs communs et une initiative importante, d’autant plus qu’il est signé avec une composante essentielle de la société civile”, soulignant qu’il est venu répondre aux attentes d’une catégorie sociétale importante, cela lui permettant d’avoir un accès fluide et aisé à leurs droits conférés par la loi auprès de l’administration, y compris le droit à l’information”.

Cette convention est l’aboutissement d’un processus de coopération sanctionné par la publication du règlement de l’institution en braille, a fait savoir le médiateur du Royaume, y voyant “une initiative unique en son genre qui contribuera à l’enrichissement de la bibliothèque des droits et au rapprochement avec les personnes non-voyantes et malvoyantes”.

Dans une déclaration à la MAP, M. Semmar a indiqué que ladite convention permettra également de faciliter l’accessibilité des non-voyants aux administrations, de résoudre les difficultés auxquelles ils sont confrontés et d’examiner les doléances qu’ils pourraient soumettre, ce qui relève du champ de compétence de l’Institution du médiateur du Royaume.

Il a en outre relevé que cet accord, qui ouvrira de nouveaux horizons aux aveugles, est le premier du genre et il portera sur l’échange d’expériences et de formation.

“L’OAPAM a besoin de l’expertise dont dispose l’institution du Médiateur dans divers domaines”, a-t-il ajouté, notant que l’institution s’intéresse aux informations liées aux personnes non-voyantes et aux moyens qu’elle peut utiliser dans le champ de ses compétences.

La cérémonie de signature de cet accord a été marquée par la remise de la publication imprimée en braille par l’Organisation Alaouite pour la Promotion des Aveugles au Maroc au profit de l’institution.

L’institution du Médiateur du Royaume est une institution nationale, indépendante et spécialisée qui a pour mission, dans le cadre des rapports entre l’administration et les usagers, de défendre les droits, de contribuer à renforcer la primauté du droit et à propager les principes de justice et d’équité, de procéder à la diffusion des valeurs de la moralisation et de la transparence dans la gestion des services publics.

L’OAPAM a pour objectifs d’intégrer le non-voyant dans la société en tant que citoyen ayant des droits et des obligations.

Bouton retour en haut de la page
Fermer