La France et l’Allemagne ont réaffirmé, mercredi à Toulouse, leur détermination commune à promouvoir une Union européenne (UE) plus souveraine et plus efficace ainsi que leur soutien, sans réserve, de l’agenda stratégique adopté par le Conseil européen en juin 2019 et les priorités politiques de la prochaine Commission européenne.

Dans une déclaration conjointe sanctionnant les travaux du conseil des ministres franco-allemand tenu à Toulouse sous la présidence du chef de l’Etat français Emmanuel Macron et la chancelière allemande Angela Merkel, les deux pays font part de leur volonté de protéger et renforcer le système commercial de l’UE, centré sur une Organisation mondiale du commerce (OMC) réformée.

Ils affirment en ce sens partager l’objectif d’une économie forte capable de relever les défis mondiaux actuels.

En matière environnementale, Paris et Berlin préconisent l’adoption rapide du pacte vert pour l’Europe qui sera proposé par la présidente élue Ursula Von Der Leyen et soutiennent l’instauration d’un prix minimum du carbone au niveau européen pour contribuer à l’atteinte de l’objectif de neutralité carbone d’ici 2050 et le projet de taxe carbone aux frontières.

Sur un autre volet, la France et l’Allemagne se disent favorables à un niveau d’ambition plus élevé en matière d’innovation dans les technologies de rupture et d’intelligence artificielle, en tenant compte des principes éthiques applicables aux nouvelles technologies.

Concernant l’offensive militaire menée par la Turquie dans le nord-est de la Syrie, les deux pays condamnent cette opération et demandent instamment à Ankara de changer de politique, tout en rappelant les obligations de la Turquie en vertu du droit international, notamment du droit humanitaire international.

Paris et Berlin estiment que la reprise des hostilités dans le Nord-Est de la Syrie risque de porter atteinte à la stabilité de l’ensemble de la région, d’exacerber les souffrances des civils et de provoquer de nouveaux déplacements de populations et remet gravement en cause les progrès accomplis par la Coalition internationale contre Daech.

Ce conseil de ministres franco-allemand, qui se tient à la veille du sommet européen de jeudi et vendredi. Les deux pays devraient aligner à cette occasion leurs positions sur les sujets inscrits à l’ordre du jour de ce rendez-vous européen, notamment la politique industrielle, la défense, les dernières négociations du Brexit et la position de l’UE au sujet de l’offensive turque en Syrie.

Bouton retour en haut de la page
Fermer