Les chefs d’Etat et de gouvernement de l’UE tiennent jeudi et vendredi un sommet européen par vidéoconférence pour coordonner leur réponse à la pandémie de Covid-19, en mettant notamment l’accent sur l’accélération des campagnes de vaccination et sur les mesures de restriction des déplacements.

“Notre lutte contre la pandémie de Covid-19 se poursuit. Elle reste difficile en raison de l’apparition de nouveaux variants et de la nécessité de trouver le juste équilibre entre les restrictions et la fluidité de la circulation des biens et des services dans le marché unique”, a souligné le président du conseil européen, Charles Michel, dans sa lettre d’invitation aux vingt-sept dirigeants européens qui prendront part au sommet.

Pour M. Michel, la priorité reste d’accélérer les vaccinations dans l’ensemble de l’UE. “Cela suppose d’accélérer le processus d’autorisation des vaccins, ainsi que leur production et leur livraison. Ainsi, il faudra envisager des solutions permettant le regroupement de fabricants tout au long des chaînes d’approvisionnement afin de produire à plus grande échelle dans l’UE. Il s’agit également de veiller à la prévisibilité des livraisons de vaccins et de faire en sorte que les entreprises pharmaceutiques respectent leurs engagements”, a-t-il insisté.

Pour faire face à la propagation rapide des nouveaux variants du virus, le président du Conseil européen a souligné également la nécessité d’accroître la capacité de séquençage dans les Etats membres et de mettre en place les conditions nécessaires à la mise à jour des vaccins.

S’agissant des restrictions de voyage, un sujet qui divise les Vingt-sept, M. Michel a souligné que même si des mesures de restriction des déplacements non essentiels peuvent demeurer nécessaires pour endiguer la propagation du virus, la circulation des biens et des services dans le marché unique “reste essentielle, tout comme le rôle joué par les voies réservées”.

Les certificats de vaccination, un autre sujet qui fait débat dans l’UE, seront aussi à l’agenda des Vingt-Sept. Selon Charles Michel, l’objectif est de poursuivre les travaux visant à “définir une approche commune en matière de certificats de vaccination”.

Outre la lutte contre la pandémie de Covid-19, les dirigeants européens se pencheront lors de leur sommet virtuel sur la politique européenne en matière de sécurité et de défense et sur les efforts déployés pour accroître la résilience de l’UE, en particulier face aux cyberattaques et aux menaces hybrides. Les Vingt-sept tiendront également un débat stratégique sur les relations de l’UE avec son voisinage méridional.

Bouton retour en haut de la page
Fermer