L’organisation des Nations-Unies s’est déclarée “profondément préoccupée” par le potentiel du virus de la maladie du COVID-19 à submerger rapidement le système de santé déjà surchargé du Yémen, après la confirmation mercredi de cinq nouveaux cas de coronavirus dans le pays.

“Les épidémiologistes ont averti que la maladie pourrait se propager (au Yémen) plus rapidement, plus largement et avec des conséquences plus meurtrières que dans de nombreux autres pays”, a indiqué le porte-parole du Secrétaire général de l’ONU.

“L’ONU et nos partenaires aux premiers fronts continuent de fournir des conseils, de coordonner et d’aider les autorités sanitaires à supprimer la transmission” du virus, a précisé le porte-parole lors de son point de presse quotidien virtuel.

“Ils préparent et équipent les hôpitaux et les unités d’isolement spécifiques au COVID-19, ont sécurisé l’approvisionnement, identifié et traité les personnes atteintes du virus et informent le public sur le virus et la meilleure façon pour les communautés de se protéger”, a-t-il ajouté.

 

 

Bouton retour en haut de la page
Fermer