L’Iran a enregistré la mort de 415 personnes en 24 heures à cause du nouveau coronavirus, ce qui dépasse le record atteint la veille dans le pays le plus touché par la pandémie au Moyen-Orient, a annoncé mercredi le ministère de la Santé.

C’est un bond par rapport au record battu à peine un jour plus tôt avec 346 décès, qui avait fait franchir la barre des 33.000 décès.

Le pays a recensé au total 33.714 décès, a indiqué Sima Sadat Lari, porte-parole du ministère. Les premiers cas de contamination en Iran ont été signalés en février.

Le total des personnes infectées s’élève ainsi à 558.648 depuis les premiers cas de contamination signalés en février en Iran. Le pays fait face depuis septembre à une recrudescence de la pandémie.

Le président du Parlement, Mohammad-Bagher Ghalibaf, est le dernier haut responsable iranien en date à faire part mercredi de sa contamination.

“L’un de mes collègues a été testé positif au coronavirus; le résultat de mon test qui est tombé à minuit s’est aussi révélé être positif”, a tweeté M. Ghalibaf.

“Je suis actuellement en quarantaine”, a-t-il poursuivi, précisant qu’il comptait continuer “à suivre les dossiers et à (exercer) ses responsabilités”.

Au moins deux parlementaires ont succombé à la maladie et plusieurs autres membres du Parlement, en place depuis février, ont également été contaminés.

Bouton retour en haut de la page
Fermer