Le gouvernement palestinien, les Nations-Unies et les organisations humanitaires ont lancé le Plan de réponse humanitaire pour 2020 dans les territoires palestiniens occupés, qui vise à lever 348 millions de dollars de fonds pour fournir une assistance à 1,5 million de Palestiniens dans la bande de Gaza et en Cisjordanie, y compris Jérusalem-Est.

Le coordinateur humanitaire des Nations-Unies, Jamie McGoldrick, a déclaré à cette occasion que la moitié de l’ensemble des Palestiniens vivant dans la région avaient besoin d’une assistance et d’une protection humanitaires, précisant que le plan 2020 priorise l’aide à ceux qui en ont le plus besoin.

Environ 76% des fonds demandés seront ainsi destinés à Gaza, où la situation reste extrêmement fragile, avec près de la moitié de la population au chômage et environ 62% des ménages confrontés à l’insécurité alimentaire, selon l’ONU.

Pendant ce temps, en Cisjordanie, y compris à Jérusalem-Est, les activités de colonisation israélienne et la violence qui y est associée, la perte des terres palestiniennes, la destruction de biens et les restrictions de mouvement, entravent l’accès aux services de base et aux moyens de subsistance des Palestiniens, déplorent les Nations-Unies.

Bouton retour en haut de la page
Fermer