Les députés allemands ont rejeté le projet israélien d’annexion de territoires de la Cisjordanie occupée.

Dans une résolution votée à une large majorité, les députés du Bundestag ont jugé que ce plan d’annexion était “contraire au droit international” et faisait “courir le risque d’une nouvelle déstabilisation de la région”.

Par conséquent, ils demandent “urgemment” au gouvernement israélien d’abandonner ce plan qui, s’il était mis en oeuvre, pourrait signifier “la fin de la solution de deux Etats que continuent de défendre l’UE et la grande majorité des Etats de la communauté internationale et à laquelle se sont engagées les deux parties en conflit dans le Traité d’Oslo de 1993”.

Les élus allemands y voient de possibles “répercussions graves sur le processus de paix au Proche-Orient et la stabilité régionale”.

Avant le vote sur cette résolution, présentée par les partis conservateur et social-démocrate de la coalition d’Angela Merkel et le parti libéral FDP, le ministre allemand des Affaires étrangères, Heiko Maas, a souligné que cette annexion serait “contraire au droit international”.

“Nous rejetons un déplacement unilatéral des frontières et nous ne les reconnaîtrons pas”, a-t-il dit.

Bouton retour en haut de la page
Fermer