Le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, a réaffirmé l’engagement continu des Nations-Unies à soutenir le peuple haïtien sur la voie de la paix et du développement, par le biais d’un nouveau partenariat, au lendemain de la fin de la mission onusienne de maintien de la paix en Haïti, qui s’est achevée le 15 octobre.

Le Bureau intégré des Nations-Unies en Haïti (BINUH), qui a débuté ses opérations le 16 octobre, et l’équipe de pays des Nations-Unies intégreront leurs activités pour soutenir les efforts nationaux visant à instaurer une stabilité durable et la mise en œuvre du Programme de développement durable à l’horizon 2030, a souligné le porte-parole du Secrétaire général dans communiqué.

“Le Secrétaire général reconnaît les contributions de la Mission des Nations Unies pour la stabilisation en Haïti (MINUSTAH) et de la Mission des Nations Unies pour l’appui à la justice en Haïti (MINUJUSTH) aux progrès accomplis par le pays dans la voie de la stabilisation. Il exprime son plus profond respect pour la mémoire des 188 militaires, policiers et civils onusiens qui ont perdu la vie en Haïti depuis 2004. Il félicite également les partenaires de développement et des organismes humanitaires de l’ONU pour leur contribution vitale à la réalisation des mandats des missions de maintien de la paix”, a dit le porte-parole.

Le chef de l’ONU s’est dit préoccupé par la crise politique actuelle ainsi que par ses conséquences sur la sécurité et la vie des Haïtiens”, exhortant toutes les parties prenantes haïtiennes “à engager un véritable dialogue et à empêcher une nouvelle escalade de la violence qui menace d’annuler les gains obtenus en matière de stabilité”.

M. Guterres appelle la Police nationale haïtienne (PNH), qui assume maintenant l’entière responsabilité de la sécurité et de la protection du peuple haïtien, en s’appuyant sur le soutien fourni par la MINUSTAH et la MINUJUSTH au cours des dernières années, à s’acquitter de sa tâche “dans le respect du peuple et de leurs droits humains”, selon le communiqué.

“Tout en continuant à soutenir les efforts en cours pour éliminer le choléra, un domaine dans lequel des progrès importants ont été enregistrés, et le règlement des dossiers d’exploitation et d’abus sexuels en suspens, le Secrétaire général réitère l’engagement indéfectible des Nations Unies pour la stabilité et la prospérité d’Haïti”, a conclu son porte-parole.

Bouton retour en haut de la page
Fermer