La ‘’gestion de la diversité culturelle dans la région méditerranéenne’’ est l’intitulé d’un nouvel ouvrage collectif qui vient de paraitre, sous la direction du chercheur marocain Moha Ennaji.

Publié en anglais par ‘’Cambridge Scholars Publishing’’ au Royaume-Uni, la publication de 172 pages traite de l’impact de la diversité culturelle sur le Maghreb et l’Europe du Sud et de l’importance de sa gestion de manière efficace.

Parmi les thématiques abordées, figurent la culture amazighe, l’islam, la migration et le rôle des politiques dans l’intégration des minorités.

Le nouvel ouvrage, qui comprend onze chapitres motivés par l’intérêt grandissant pour les études culturelles et la diversité, explore les différents aspects des cultures méditerranéennes dans une perspective sociologique et comparative.

Selon Moha Naji, qui enseigne notamment à l’université Sidi Mohammed Ben Abdellah de Fès, l’un des principaux objectifs de cet ouvrage est de discuter d’une approche intégrée du rôle du dialogue interculturel et interreligieux dans la consolidation de la paix, de la modernité et de la démocratie, laquelle met l’accent sur la dimension humaine et sociale, car au cœur de la question de la culture il y a une dimension humaine et socio-économique.

Le livre vise également à approfondir les connaissances sur les cultures du Maghreb et leurs relations avec l’Europe et à souligner l’importance d’une bonne gestion de la diversité culturelle pour la démocratie et la paix avec un accent sur l’Afrique du Nord.

Il tente aussi de dévoiler l’impact positif du multiculturalisme sur la modernité, le développement durable et la préservation du patrimoine et met en évidence l’impact positif de la diversité et de la modernité sur le développement social et culturel.

Le livre vise à souligner le rôle historique, social et culturel de l’alliance des cultures et religions méditerranéennes pour la paix, outre l’examen des  différentes facettes de la culture amazighe et de la culture maghrébine en général.

Le nouvel ouvrage focalise de même sur la communication culturelle et le rôle de la culture dans l’établissement de stratégies cohérentes pour consolider le dialogue interculturel, la cohésion sociale et la culture démocratique.

Des experts marocains et internationaux ont contribué à ce livre : Jaan de Ruiter, Ines Kohl Khedija Arfaoui, Johan Goud, Bouthayna Ben Kridis, Mohamed Yachoulti, Anna Jabobs, Alberto Tonini, Keith Martin, Deborah Martin Erickson, Kevin Dwyer, Fatima Sadiqi et Moha Ennaji.

Bouton retour en haut de la page
Fermer