L’Université Mohammed Premier (UMP) d’Oujda a procédé, dans le cadre des préparatifs pour la rentrée universitaire 2021-2022, notamment en matière de mise en place du matériel et ressources technologiques d’enseignement à distance, à l’aménagement de quatre salles “intelligentes et interactives” au sein de la Faculté des lettres et des sciences humaines.

Ces salles qui mettent à la disposition des étudiants des équipements technologiques de pointe pour l’enseignement à distance, disposent chacune de 25 ordinateurs et 4 écrans interactifs, indique un communiqué de la présidence de l’UMP.

Ces équipements vont permettre au professeur de donner ses cours aussi bien aux étudiants présents qu’à ceux qui les suivent directement en ligne, précise la même source, notant que 800 étudiants peuvent suivre le cours lors de la diffusion en direct.

Les quatre salles ont été inaugurées, jeudi dernier, par le président de l’UMP, Yassine Zarhloule, accompagné du doyen de la Faculté des lettres et des sciences humaines, Alem Noureddine, et de cadres administratifs et pédagogiques.

Le communiqué fait remarquer que dans le contexte des transformations numériques, l’UMP d’Oujda a développé ces dernières années des programmes pédagogiques innovants et techniques, ajoutant qu’après l’apparition de la pandémie du coronavirus (Covid-19) et l’instauration de l’état d’urgence sanitaire, l’université s’est impliquée dans le processus d’enseignement à distance, et ce conformément aux dispositions de la loi-cadre 51.17.

M. Zarhloule a souligné lors de la cérémonie d’inauguration que les salles intelligentes sont un projet important imposé par la pandémie de la Covid-19, et que l’Université Mohammed Premier a mené avec succès l’expérience de l’enseignement à distance.

Il a ajouté que l’université avait procédé, bien avant la promulgation de la loi relative à l’institutionnalisation de l’enseignement à distance, à la création de salles intelligentes contenant des ordinateurs et des écrans interactifs, notant que cette expérience sera généralisée à tous les établissements de l’Université.

“Nous sommes en train de préparer 7 grands amphithéâtres intelligents et interactifs à la Faculté des sciences, qui seront prêts dans 8 mois avec une capacité d’environ 1.000 places”, a-t-il dit, mettant l’accent sur d’autres projets qui accompagnent l’enseignement à distance et les technologies modernes.

Mettent le lien entre la transformation numérique dans l’enseignement à distance et la conjoncture exceptionnelle dictée par le coronavirus, le doyen de la Faculté des lettres et des sciences humaines a estimé, quant à lui, que l’université est obligée de travailler et d’enseigner à distance, et elle est également tenue d’utiliser la technologie moderne et l’intelligence artificielle.

Bouton retour en haut de la page
Fermer