Le gouvernement canadien s’est engagé à mobiliser une aide de 300 millions de dollars au Fonds vert pour le climat, un mécanisme onusien d’appui à la résilience climatique des pays pauvres.

L’annonce a été faite par le Premier ministre canadien Justin Trudeau en marge du sommet du G7 qui a clôturé ses travaux lundi à Biarritz, en France.

Dans un communiqué, le directeur exécutif du Fonds, Yannick Glemarec, s’est félicité de l’engagement pris par l’exécutif canadien de contribuer financièrement au Fonds.

“Cela reflète le vif intérêt du Canada à promouvoir des résultats climatiques transformateurs dans les pays en développement”, a-t-il souligné, notant que cette annonce reflète le soutien mondial apporté au Fonds pour aider les pays en développement à relever et à réaliser leurs ambitions en matière climatique.

Le Canada se joint ainsi au Royaume-Uni qui a aussi annoncé son intention de soutenir financièrement l’action du Fonds.

L’Allemagne et la Norvège étaient les premiers pays à avoir décidé de faire des contributions au Fonds pour le climat à la fin de 2018.

A ce jour, le Fonds vert pour le climat a alloué plus de 5,2 milliards USD pour la réalisation de 111 projets dans 99 pays. Outre le financement de projets, le Fonds a approuvé l’octroi de 160 millions USD pour des activités de renforcement des capacités de 126 pays en développement afin d’identifier et de résoudre leurs problèmes les plus urgents en matière de financement climatique.

Bouton retour en haut de la page
Fermer