L’élection de cinq membres non-permanents du Conseil de sécurité pour la période 2021-2022, aura lieu le 17 juin au niveau de l’Assemblée générale, organe plénier de l’organisation des Nations-Unies qui compte 193 Etats membres.

Le Conseil de sécurité est l’organe exécutif de l’ONU en charge des questions de paix et de sécurité. Il se compose de cinq membres permanents (Chine, Etats-Unis, Russie, France et Royaume-Uni) et de dix membres non permanents élus pour une période de deux ans par l’Assemblée générale. Celle-ci procède chaque année à l’élection de cinq nouveaux membres non permanents du Conseil.

L’élection prévue le 17 juin permettra de choisir les cinq pays qui vont remplacer les membres non-permanents sortants, dont le mandat expire le 31 décembre 2020, à savoir la Belgique, la République Dominicaine, l’Allemagne, l’Indonésie, et l’Afrique du Sud.

Les candidats en lice à cette élection sont le Kenya et Djibouti, pour le groupe Afrique (1 siège); l’Inde pour le groupe Asie-Pacifique (1 siège) ; le Canada, la Norvège et l’Irlande, pour le groupe Europe Occidentale et autres pays (2 sièges) ; et le Mexique pour le groupe Amérique latine et Caraïbes (1 siège).

Outre les nouveaux membres qui seront élus le 17 juin, la composition de l’organe exécutif de l’ONU comprendra également en 2021 : la Tunisie, le Niger, le Vietnam, l’Estonie et Saint Vincent et les Grenadines, qui siègent déjà au sein du Conseil depuis le 1er janvier 2020.

En raison de la Pandémie de Covid-19 et des mesures de distanciation sociale en vigueur à New York qui empêchent les réunions physiques au niveau du siège de l’ONU, le président de l’Assemblée générale a indiqué qu’il va informer, cinq jours avant la date de l’élection, les Etats Membres du “créneau horaire spécifique à chaque électeur pour voter dans la salle de l’Assemblée générale, conformément aux directives en matière de distanciation sociale”.

“La distribution des bulletins de vote dans le lieu désigné sera diffusée en ligne, et le Président supervisera les débats dans la salle de l’Assemblée générale”, selon sa porte-parole, qui a rappelé que l’organe plénier des Nations-Unies avait adopté, fin mai dernier, une “procédure relative à la tenue d’élections au scrutin secret pendant la pandémie de Covid-19”.

Les Etats membres de l’ONU devront également élire, le 17 juin, les membres du Conseil économique et social des Nations-Unies (ECOSOC) ainsi que le nouveau Président de la 75è session de l’Assemblée générale des Nations-Unies qui débute en septembre prochain, poste auquel un candidat unique est en lice, le diplomate turc Volkan Bozkir.

Bouton retour en haut de la page
Fermer