Le document de Programme Pays de l’ONU-Habitat, présenté lors d’une rencontre lundi à Rabat, vise à établir un plan d’actions conformément au mandat de cette agence onusienne selon les priorités du Royaume en matière de développement urbain, a indiqué la ministre de l’Aménagement du territoire national, de l’urbanisme, de l’habitat et de la politique de la ville, Nouzha Bouchareb.

Ce document pays, élaboré dans le cadre de la mise en œuvre de l’accord de siège signé entre le Maroc et les Nations-Unies concernant l’établissement du bureau national d’ONU-Habitat à Rabat, a pour objectif de mobiliser des partenariats pour la mise en œuvre de politiques publiques, de programmes, d’agendas et de plans pour promouvoir un développement durable, équitable et inclusif, a indiqué Mme Bouchareb au cours de cette rencontre organisée en présence d’acteurs du secteur.

Selon la ministre, l’élaboration de ce programme tient compte des priorités nationales particulièrement en matière d’habitat, des principales politiques et stratégies nationales et sectorielles ainsi que sur le registre de l’implication des partenaires les plus concernés.

Il s’agit aussi d’offrir un cadre stratégique qui guide la collaboration entre le Royaume, représenté par le ministère de l’Aménagement du territoire national, de l’urbanisme, de l’habitat et de la politique de la ville et cette instance de l’ONU pour la période 2020-2023, a-t-elle renchéri.

Avec ses sept piliers et ses 21 activités, le programme pays contribuera certainement à la dynamisation du secteur de l’habitat et du développement urbain, particulièrement dans un contexte de crise sanitaire liée à la Covid-19, ainsi qu’au renforcement de l’exemplaire coopération entre les deux parties.

Les piliers sur lesquels se base le programme Pays 2020-2023 de l’ONU-Habitat pour le Maroc portent sur l’appui à la révision et la reformulation de politiques ou d’orientations publiques, la mise en place, le renforcement et la maintenance des systèmes d’observations, le repositionnement stratégique et le développement des établissements sous tutelle.

Il est également question de l’appui à la refonte du dispositif juridique et au renforcement de la gouvernance territoriale, l’appui technique pour la réalisation de programmes de lutte contre l’habitat insalubre, la formation et le renforcement de capacités et de la promotion de bonnes pratiques en matière de durabilité, a poursuivi Mme Bouchareb.

“Pour plus d’efficacité, nous allons mettre en place avec l’ONU-Habitat un dispositif de gouvernance du Programme Pays et un système de suivi basé sur l’approche de la gestion axée sur les résultats”, a-t-elle précisé. Concernant le financement du programme, ONU-Habitat mobilisera des fonds et de l’expertise grâce à des partenariats avec un certain nombre de donateurs et de partenaires de développement actifs au Maroc, selon la ministre.

“Pour assurer la réussite du Programme pays 2020-2023, une stratégie de mobilisation des ressources sera élaborée”, a-t-elle relevé, notant que le nouvel agenda urbain plaide pour une maximisation des investissements publics et privés afin d’améliorer les conditions financières du développement urbain et d’ouvrir l’accès à des sources supplémentaires.

Pour sa part, la coordinatrice résidente des Nations unies au Maroc, Sylvia Lopez-Ekra, a indiqué que cette réunion marquée par d’importantes consultations sur le prochain programme d’ONU-Habitat au Maroc, s’assigne pour objectif de réfléchir sur les priorités et les grands chantiers devant être lancés pour accélérer la mise en œuvre de la vision 2030 sur l’urbanisme et l’aménagement du territoire.

“Ce sont des besoins qui ont été renforcés et rendus de plus en plus critiques par la crise sanitaire de Covid-19”, a fait observer Mme Lopez-Ekra, notant qu’il s’agit de voir comment faire en sorte que le droit au logement et à un environnement durable et aménagé de façon optimale devienne une réalité pour tous.

Ainsi, a-t-elle dit, l’intégration et la finalisation du prochain cadre pour le travail de l’ONU-Habitat au Maroc permettront de consolider et de pérenniser les chantiers déjà lancés dans ce domaine.

La mise en place du programme Pays, une feuille de route d’ONU-Habitat au Maroc pour les trois prochaines années, coïncide avec l’ouverture effective de son bureau à Rabat prévue avant la fin de l’année 2020.

Cette rencontre a été marquée par la participation, notamment, de représentants des départements ministériels concernés, des présidents des Fédérations du secteur du bâtiment, des travaux publics et des industries des matériaux de construction ainsi que la représentante du bureau régional de l’ONU-Habitat pour les États arabes.

Bouton retour en haut de la page
Fermer