Le chiffre d’affaires consolidé de l’Office national des chemins de fer (ONCF) s’est établi à 1,57 milliard de dirhams (MMDH) au titre du premier semestre 2020, en baisse de 36% par rapport à celui réalisé à fin juin 2019.

Les investissements consolidés engagés à cette date ont atteint 776 millions de dirhams (MDH), soit une baisse de 19% comparé à juin 2019, indique l’Office dans un communiqué.

L’endettement net du groupe a enregistré, quant à lui, une augmentation de 2% à près de 44,29 MMDH au 30 juin 2020, ajoute la même source.

En social, le chiffre d’affaire du premier semestre 2020 s’est établi à plus de 1,38 MMDH, en baisse de 21% par rapport à la même période une année auparavant. Les investissements se sont élevés à 708 MDH (-18%) et l’endettement net s’est établi à plus de 44,14 MMDH (+2,43%), correspondant principalement aux emprunts destinés pour le financement du programme d’investissement de l’ONCF.

Par ailleurs, et en relation avec la pandémie Covid-19, l’Office affirme que la sécurité sanitaire des collaborateurs, des clients et de toutes les parties prenantes constitue la priorité absolue de l’Office, faisant savoir dans ce sens qu’une batterie de mesures préventives et proactives a été mise en place.

“Suite aux effets de la pandémie, l’ONCF a révisé ses objectifs sur la base d’une reprise progressive du trafic, en adéquation avec le rythme de l’activité socio-économique tout en veillant à l’optimisation des charges. L’Office veille également à l’adaptation de ses investissements pour relancer ses activités et maintenir le cap sur la croissance et la performance”, souligne la même source, notant que les budgets révisés de l’Office ont été approuvés par le Conseil d’Administration tenu en avril 2020.

Bouton retour en haut de la page
Fermer