Le ministre de l’Éducation nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, porte-parole du gouvernement, Saaïd Amzazi, a mis en avant les efforts déployés par le Maroc pour le développement des compétences des élèves, des étudiants et des stagiaires dans le domaine du numérique et la mise en valeur de leur énergie créative.

S’exprimant lors d’un forum international sur l’intelligence artificielle et l’avenir de l’éducation tenu les 7 et 8 décembre, M. Amzazi a mis l’accent sur les efforts du Royaume pour réduire le fossé en termes d’acquis numériques, conformément aux Objectifs du développement durable (ODD) de l’ONU, en particulier l’ODD 4 visant à “assurer l’accès de tous à une éducation de qualité et de promouvoir les possibilités d’apprentissage tout au long de la vie”.

Ce forum initié par le ministère de l’Éducation de la République de Chine en partenariat avec l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO), sur le thème “développer des compétences pour l’ère de l’Intelligence artificielle (IA)”, a vu la participation d’un parterre de ministres de l’enseignement et d’experts en matière d’éducation et d’IA à travers le monde, indique un communiqué du ministère.

Il intervient dans le contexte de la mise en œuvre des objectifs du “Consensus de Beijing” de 2019 dans la perspective de développer les compétences et les aptitudes de base afin de combler le fossé numérique, particulièrement en termes d’IA dans le domaine de l’éducation et de la formation.

Au programme de cet évènement international figurent des ateliers et des rencontres en virtuel autour de questions se rapportant à l’intelligence artificielle et à l’éducation. Il prévoit aussi des débats sur les moyens à même de relever les défis en vue d’assurer l’utilisation équitable et à grande échelle de l’intelligence artificielle.

Bouton retour en haut de la page
Fermer