Tizi Ouzou – La Renaissance Sportive de Berkane (RSB) et la Jeunesse Sportive de Kabylie (JSK) se sont neutralisées, en concédant le nul (0-0), dans le derby maghrébin de la 4e journée de la phase de poules (groupe B), de la coupe de la CAF, disputé dimanche sur la pelouse du stade 1er novembre 1954 de Tizi Ouzou.
Les deux équipes rééditent ainsi le score de leur précédente confrontation à l’occasion de la 3e journée de la compétition, disputée à Berkane.
A l’issue de cette journée, La RS Berkane demeure au 3e rang avec 5 points à une longueur de son adversaire du jour (2e, 6 points). Le club camerounais “Cotonsport” est l’actuel leader du groupe avec 9 points après avoir étrillé la lanterne rouge, le NAPSA Stars FC (5-1), pour le compte de cette même journée.
Lors de ce derby maghrébin, dont le premier constat qui se dégage, de l’engagement physique, un jeu interrompu et beaucoup de précipitation, l’enjeu était important pour les deux formations qui demeurent concernées par la qualification malgré le retour en force du Cotonsport.
Pour les deux équipes qui se connaissent bien, les hostilités étaient lancées dès le coup d’envoi de la rencontre avec un jeu en milieu de terrain très engagé et interrompu avec des erreurs commises des deux côtés.
Abdelkarim Baadi, très actif, offrait des solutions aux Berkanais sur le flanc gauche, appuyé dans ses montées par Alain Traoré et Youssef Zghoudi en pointe.
Contrairement au jeu quelque peu crispé des Kabyles, la formation marocaine, à qui le point du nul suffirait dans ce déplacement périlleux à Tizi Ouzou, réussissait de belles et rapides transitions offensives.
Amine El Kass était, d’ailleurs, très proche d’ouvrir le score de la tête sur un bon centre de Baadi, mais son timing n’était pas au rendez-vous.
Au premier quart d’heure de jeu et malgré une légère domination algérienne (63 pc de possession de la balle), la Renaissance se montrait plus entreprenante en attaque parvenant même à créer quelques occasions sérieuses mais mal négociées devant les cages du portier algérien.
A la 21e, la JSK a failli surprendre la RSB sur une balle arrêtée et une tête dangereuse de Hamroune qui passait à côté des filets marocaines.
La riposte marocaine ne s’était pas fait trop attendre : A la 24’ et sur un débordement de la droite, Youssef Zghoudi plaçait un tir fort en diagonale qui malheureusement passait loin des cages kabyles.
Du côté algérien, il aura fallu attendre la demi-heure de jeu (34e), pour voir enfin l’une des rares occasions dangereuses des Algériens. Un centre-tir de Benchiaira passe tout près de la barre.
Les offensives de la Renaissance continuaient et peu avant la pause (42e), Alain Traoré plaçait un tir lointain qui voyait facilement intercepté par le portier BenBot.
Les protégés du technicien hispano-marocain de la RSB, Juan Pedro Benali auront réussi tactiquement cette première période en se montrant plus dangereux tout en fermant toutes les issues devant la JS Kabylie.
A l’issue des quatre minutes de temps additionnel ajouté par l’arbitre zimbabwéen Norman Matemera, les deux équipes se quittent sur un nul vierge.
A la reprise, on reprenait les mêmes tactiques et le jeu reprenait de plus belle avec la même configuration et un rythme relativement plus élevé.
Au bout du premier quart d’heure de jeu, le constat était similaire à la physionomie de la première mi-temps : de l’engagement physique quelques fois exagéré et un jeu précipité d’un côté comme de l’autre.
A la 62e, Juan Pedro lançait Bahraoui à la place de Baadi et Mohamed Aziz à la place de Ouattara. Trois minutes plus tard (65e), Bahraoui fraîchement débarqué a failli ouvrir la marque sur corner, mais sa double tentative de la tête bute sur un très bon Benbot.
Le coach Benali décidait alors de jouer le tout pour le tout en lançant à la 79e Rida Hajji à la place d’El Kess, Hamdi Laachir à la place de Zghoudi et Mohamed Farehane à la place de Traoré, pour donner plus de profondeur au jeu berkanais et injecter du sang nouveau afin de booster l’attaque, mais ni ces changements, ni les trois minutes d’arrêt de jeu ne changeront rien à la donne.
La Renaissance Sportive de Berkane et la Jeunesse Sportive de Kabylie se neutralisent sur un score nul (0-0).

Formations des deux équipes :
– . RSB Berkane: Zouhair Laaroubi, Larbi Naji, Zakaria Hadraf, Ismail Mokadem, Hamza Regragui, Amine ElKess (Hajji-79e), Alain Traoré (Farehane-79e), Omar Namsaoui, Youssef Zghoudi (Laachir-79e), Djibril Cheikh Outtara (Mohamed Aziz-62e) et Abdelkarim Baadi.
(Bahraoui-62e).

-. JS Kabylie: Oussema BenBot, Ahmed Ait Abdesslem,Bedr Eddine Souyad, Mohamed Banchaira (Kilangalanga-85e), Juba Oukaci, Mohamed Zakaria Boulahia (Nezla-71e), Rezki Benabdi, Rida Bensayah (Tabel-89e), Mohamed Walid Bencherifa et Ahmed Kerroum.

Bouton retour en haut de la page
Fermer