Le moment est venu pour toutes les nations de rejeter “l’extorsion nucléaire du régime iranien et de prendre des mesures sérieuses pour accroître la pression”, a souligné, jeudi, la diplomatie américaine, notant que les “nombreuses provocations nucléaires de l’Iran exigent une telle action”.

“La dernière escalade nucléaire de l’Iran reflète les intentions du régime depuis toujours: persuader la communauté internationale d’accepter la violence et la terreur tout en mettant en péril la souveraineté de ses voisins”, a indiqué, dans un communiqué, le secrétaire d’Etat américain Mike Pompeo.

“Les membres de la communauté internationale qui s’inquiètent à juste titre des dernières attaques et provocations de l’Iran devraient imaginer comment l’Iran se comporterait avec une arme nucléaire”, a-t-il relevé.

“L’expansion par l’Iran de ses activités sensibles à la prolifération suscite des inquiétudes quant au fait que l’Iran se positionne pour avoir l’option d’une éruption nucléaire rapide”, a prévenu le secrétaire d’Etat américain, ajoutant que “les États-Unis ne permettront jamais que cela se produise”.

Téhéran a annoncé mardi la reprise de ses activités d’enrichissement d’uranium qu’elle avait jusque-là accepté de geler conformément à l’accord international sur le nucléaire iranien conclu à Vienne en 2015.

Outre les États-Unis, la Russie, l’Union Européenne, la Chine et la France ont exprimé leur profonde préoccupation au sujet des annonces et actions récentes de l’Iran.

Bouton retour en haut de la page
Fermer