La Corée du Nord a exprimé lundi son souhait de s’entretenir en fin septembre avec les Etats-Unis pour relancer les négociations sur la dénucléarisation de la péninsule qui sont désormais au point mort.

“Nous voulons nous retrouver en face-à-face avec les Etats-Unis fin septembre, à une date et en un lieu dont nous pouvons convenir”, a déclaré Choe Son Hui, vice-ministre des Affaires étrangères de la Corée du Nord, dans un communiqué diffusé par l’agence de presse officielle KCNA.

Le vice-ministre a appelé les Etats-Unis à présenter “une base de calcul acceptable”, afin d’éviter de mettre en péril le processus diplomatique.

Les deux pays ont entamé un dialogue inédit depuis la rencontre historique de Donald Trump et Kim Jong Un en juin 2018 à Singapour.

Leur deuxième sommet, tenu en février à Hanoï, s’est soldé par un échec et les négociations sont depuis à l’arrêt, malgré la promesse d’une relance rapide faite par le président américain et le dirigeant nord-coréen lors d’un troisième entretien, en juin, à la frontière entre les deux Corées.

Ces dernières semaines, Pyongyang a au contraire multiplié des tirs de missiles de courte portée, qualifiés de “provocations” par des responsables américains.

Vendredi, l’émissaire américain Stephen Biegun a, à son tour, exhorté la Corée du Nord à cesser de faire “obstacle” aux négociations avant qu’il ne soit trop tard.

Bouton retour en haut de la page
Fermer