Les Etats-Unis ont imposé, jeudi, des sanctions contre le secteur de la construction en Iran et l’utilisation de certains matériaux dans le cadre du programme militaire et de missiles balistiques du pays, a indiqué le département d’Etat américain.

Le Secrétaire d’Etat Mike Pompeo a pris “deux décisions ayant des implications en matière de sanctions: un, identification du secteur de la construction de l’Iran comme étant contrôlé directement ou indirectement par le Corps des Gardiens de la Révolution (CGR), et, deux, identification de quatre matériaux stratégiques comme étant utilisés dans le cadre des programmes nucléaires, militaires ou de missiles balistiques de l’Iran”, a déclaré la porte-parole du département d’Etat, Morgan Ortagus.

Avec ces déterminations, les États-Unis “disposeront de pouvoirs supplémentaires pour empêcher l’Iran d’acquérir des matériaux stratégiques pour le CGR, son secteur de la construction et ses programmes de prolifération”, a-t-elle ajouté dans un communiqué.

Cette décision contribuera à “préserver la surveillance du programme nucléaire civil iranien, à réduire les risques de prolifération, à limiter la capacité de l’Iran de raccourcir son délai de transition vers une arme nucléaire et à empêcher le régime de reconstituer des sites à des fins sensibles à la prolifération”, a expliqué la porte-parole.

Elle a souligné que les États-Unis sont résolus dans leur engagement à négocier des restrictions durables qui empêchent l’Iran de se doter d’une arme nucléaire et à utiliser tout l’éventail de ses outils diplomatiques et économiques pour limiter les activités déstabilisantes de Téhéran en matière de prolifération.

“Tant que le régime iranien continuera de rejeter la diplomatie et d’élargir son programme nucléaire, la pression économique et l’isolement diplomatique s’intensifieront”, a-t-elle conclu.

Bouton retour en haut de la page
Fermer