La Commission européenne et le haut représentant de l’UE pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, Josep Borrell, ont présenté une nouvelle stratégie visant un partenariat plus fort et plus ambitieux avec l’Afrique.

Cette stratégie comprend des propositions visant à intensifier la coopération UE-Afrique grâce à des partenariats dans cinq domaines clés: la transition verte; la transformation numérique, la croissance durable et les emplois, la paix et la gouvernance et la migration et la mobilité, indique la Commission européenne dans un communiqué.

Selon l’exécutif européen, l’UE entamera des discussions avec les partenaires africains en vue d’élaborer une nouvelle stratégie commune qui sera approuvée lors du sommet Union européenne-Union africaine prévu en octobre 2020.

“La stratégie avec l’Afrique, présentée aujourd’hui, est la feuille de route qui va nous permettre de progresser et de faire passer notre partenariat à la vitesse supérieure. L’Afrique est le voisin et le partenaire naturel de l’Union européenne. Ensemble, nous pouvons construire un avenir plus prospère, plus pacifique et plus durable pour tous”, a relevé Ursula von der Leyen, présidente de la Commission européenne, citée dans le communiqué.

Même son de cloche pour Josep Borrell, qui a affirmé que l’UE a “tout à gagner d’un renforcement du partenariat, déjà très solide”, avec l’Afrique dans des domaines tels que la paix et la stabilité, la lutte contre la pauvreté et les inégalités et la lutte anti-terroriste.

“Pour relever nos défis communs, nous avons besoin d’une Afrique forte, tout comme l’Afrique a besoin d’une Europe forte”, a insisté M. Borrell, notant que “chacun de nos deux continents a besoin de l’autre, pour devenir plus forts, se renforcer l’un l’autre et concrétiser une ambition commune: un monde meilleur ayant pour socle un ordre international fondé sur des règles”.

Selon la Commission européenne, la nouvelle stratégie présentée par l’UE entend notamment maximiser les avantages de la transition verte, stimuler la transformation numérique de l’Afrique, augmenter de manière considérable les investissements durables d’un point de vue environnemental, social et financier, attirer davantage les investisseurs en améliorant l’environnement des entreprises et le climat d’investissement, ainsi qu’adapter et approfondir le soutien de l’UE aux efforts de paix déployés par l’Afrique moyennant une forme de coopération plus structurée et plus stratégique, avec un accent plus marqué sur les régions où les vulnérabilités sont les plus importantes.

Bouton retour en haut de la page
Fermer