La participation du Maroc au Sommet afro-britannique (UK-Africa Investment Summit 2020) a abouti à des avancées réelles de nature à conférer un nouvel élan aux relations bilatérales aux niveaux économique, de l’éducation de la recherche scientifique, a affirmé, jeudi à Rabat, le chef du gouvernement Saad Dine El Othmani.

Intervenant à l’ouverture de la réunion hebdomadaire du Conseil de gouvernement, M. El Otmani a rappelé la tenue, en marge de ce Sommet, du Dialogue des affaires Maroc-Royaume Uni, en présence d’environ 120 entreprises marocaines et 200 entreprises britanniques dans le but de renforcer les relations économiques entre les deux pays.

Par ailleurs, a-t-il fait savoir, le ministre de l’Education nationale, de la Formation professionnelle, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique et le ministre délégué chargé de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique ont pris part au Forum mondial sur l’éducation (FME) à Londres.

M. El Othamni, qui a présidé une importante délégation marocaine au Sommet afro-britannique, le premier du genre organisé post-Brexit, a indiqué que cet évènement a été l’occasion également de discuter du soutien à la langue anglaise dans l’enseignement national, et sur la nécessité de disposer d’une vision claire à moyen terme dans ce domaine.

De même, a-t-il ajouté, il a été convenu de hisser le niveau de la coopération maroco-britannique aux plans scientifique et technique dans les étapes à venir.

Le Chef du gouvernement est aussi revenu sur les relations historiques entre le Maroc et le Royaume-Uni qui remontent à près de 800 ans.

A cet égard, M. El Othamni a rappelé qu’au fil des décennies, le Maroc disposait d’éminents ambassadeurs au Royaume-Uni, soulignant qu’au cours des deux dernières années, les relations maroco-britanniques ont été renforcées, d’abord à travers un accord stratégique signé en 2018, puis par un accord de partenariat en 2019, à l’instar de celui conclu avec l’Union Européenne, permettant ainsi de renforcer davantage les relations bilatérales.

Les responsables britannique rencontrés lors de ce sommet se sont tous félicités de l’excellence des relations bilatérales à l’heure actuelle tout en soulignant la nécessité de les développer davantage compte tenu de l’importance stratégique du Maroc en tant que porte d’entrée vers le continent africain, a fait observer le Chef du gouvernement.

Bouton retour en haut de la page
Fermer