La province de Nouaceur a donné, mercredi dans la commune de Dar Bouazza, le coup d’envoi d’une vaste campagne de sensibilisation sur les méfaits de l’addiction aux drogues destinée aux collégiens et aux lycéens.

“Non aux drogues. Oui à la vie”, tel est le slogan choisi pour cette campagne lancée sous la supervision du gouverneur de la province, Abdellah Chater, en sa qualité de président du comité provincial de développement humain.

Menée dans le cadre l’Initiative nationale pour le développement humain (INDH), cette action, qui concernera les cinq communes de la province, a mis à contribution les directions provinciales de l’Education nationale, de la Santé et de la Jeunesse et des Sports, dont les équipes ont été activement mobilisées pour mener à bien cette entreprise, aux côtés de la société civile.

Les initiateurs ont choisi sciemment la pratique du sport pour mettre sur les rails cette campagne de sensibilisation, histoire de gagner l’adhésion d’un grand nombre d’élèves plus enclins à extérioriser sur un terrain, une table de ping-pong, une piste de course ou un échiquier.

Dans la cour du Lycée Ettayeb El Khemmal, des filles et des garçons en tenues de sport, mais impatients de passer à l’action, se sont alignés en fonction des disciplines pour saluer les officiels et les élus locaux qui portaient des écharpes turquoises avec l’inscription “Non à l’addiction”.

“C’est une bonne initiative car un nombre d’élèves est devenu addict à ces substances pour des raisons personnelles, sociales ou psychologiques”, a assuré à la MAP la jeune Hiba Bouchichi, qui avait la lourde responsabilité de prononcer le mot de bienvenue au nom des élèves.

Cette action est venue pour “leur faire prendre conscience des conséquences de la drogue et de leur montrer qu’il existe d’autres moyens pour se sortir, comme le sport, la musique ou l’art dramatique”, a-t-elle renchéri.

La cheffe de la division d’action sociale à la province de Nouaceur, Ibtissam Ringa, a insisté sur l’impératif d’un engagement collectif pour éloigner les nouvelles générations de la toxicomanie (cigarettes, drogues et autres substances).

Pour le délégué provincial de la Jeunesse et des Sports à Nouaceur, Hicham Zelouach, le sport est un moyen efficace pour la sensibilisation et la prévention de la consommation des drogues dans les milieux scolaires., en particulier au niveau de l’enseignement secondaire.

Il s’est félicité de la convergence et de la mutualisation des efforts des parties engagées dans cette campagne, annonçant la tenue d’une cérémonie de clôture grandiose au complexe socio-sportif de Nouaceur, le 12 mars prochain.

Même sentiment chez le directeur de l’Académie régionale d’éducation-formation de Casablanca-Settat, Abdelmoumen Talib, qui a mis en exergue le plan d’action commun élaboré par l’INDH et les délégations concernées pour accompagner les efforts de sensibilisation et de lutte contre la consommation des substances illicites.

Il a confié s’attendre à “des résultats probants à la faveur de l’implication des différents partenaires”, rappelant que les établissements scolaires de la région programment, chaque année, une série d’activités en appui au travail accompli par les enseignants face à la prolifération d’un nombre de phénomènes délétères.

Plus de 1.500 élèves, filles et garçons, vont bénéficier des activités programmées tout au long de la quinzaine de cette campagne, qui comprend des ateliers, des tables rondes, des concours culturels, outre les compétitions sportives.

Les élèves présents au premier jour de la campagne ont, unanimement, apprécié cette initiative qui traduit l’intérêt porté à la santé et à l’avenir des générations montantes, ainsi que la volonté des différents intervenants de les protéger contre les mauvaises influences.

Bouton retour en haut de la page
Fermer