Le chef du gouvernement parallèle des jeunes, Ismail El Hamraoui a souligné, vendredi à Rabat, que la justice sociale représente une nécessité pour la réussite de tout modèle de développement.

Lors d’une conférence de presse consacrée aux propositions du gouvernement parallèle des jeunes concernant le nouveau modèle de développement, M. El Hamraoui a déclaré que le secteur de l’éducation constitue l’un des obstacles les plus importants qui entravent la réalisation de la justice sociale, en raison de l’adoption de politiques éducatives “vouées à l’échec”, soulignant la nécessité pour le gouvernement d’augmenter le budget des secteurs de l’éducation et de la santé.

Cette rencontre a été l’occasion de présenter un mémorandum relatif au modèle de développement, axé sur le développement économique, le renforcement de la gouvernance, la connaissance et de l’intelligence artificielle, ainsi que l’amélioration des services sociaux et environnementaux et le développement durable, la promotion du développement territorial et de la jeunesse dans les politiques publiques.

Concernant le secteur de la santé, le gouvernement parallèle des jeunes propose de donner une dimension pragmatique à la régionalisation avancée, en faisant des directions régionales des entités indépendantes du point de vu financier, administratif et des ressources humaines, en transférant, progressivement, les pouvoirs du centre aux directions régionales, en révisant les procédures et les décrets qui limitent l’action des responsables régionaux et en mettant en place des programmes qui soient en adéquation avec les spécificités des régions.

Il recommande également de résoudre le problème des ressources humaines, dont souffre le système de santé, dans une dimension régionale, en renforçant les partenariats avec les associations et les collectivités territoriales (régions, préfectures et collectivités locales) et de mettre en place un système de financement permanent et durable pour le secteur de la santé, en plus d’élargir la couverture de santé, en termes de quantité et de qualité, à tous les citoyens, quelle que soit leur catégorie sociale, conformément aux principes d’équité et d’égalité.

Concernant le problème de l’emploi, le mémorandum souligne l’importance de revoir la question de la formation, avec la création de nouveaux cursus compatibles avec les exigences du marché du travail et d’encourager la recherche scientifique et l’innovation, ainsi que de renforcer les liens entre les mondes de la formation et du travail, appelant à accorder une importance fondamentale à la question culturelle dans les politiques publiques et aux questions linguistiques, avec la promotion du pluralisme culturel.

Sur le thème de l’environnement et du développement durable, le document souligne la nécessité de mettre en œuvre les accords, traités et chartes ratifiés par le Maroc, soulignant la nécessité de revoir les textes législatifs et réglementaires relatifs aux normes environnementales, en particulier en ce qui concerne l’eau et les énergies renouvelables, la biodiversité, la lutte contre la pollution et le changement climatique, la gestion des déchets ainsi que l’évaluation et la réhabilitation environnementale.

Au sujet de la place de la jeunesse dans les politiques publiques, le gouvernement parallèle des jeunes a souligné l’importance de sensibiliser sur le rôle de la famille dans l’autonomisation des jeunes et leur émancipation sociale, de renforcer leur citoyenneté et de les accompagner dans leurs préoccupations, à travers l’écoute, la communication et l’orientation et l’intégration de leurs besoins dans les politiques publiques et dans les budgets et programmes sectoriels.

Il s’agit également de la mise en place d’une loi-cadre définissant le cadre législatif, institutionnel et politique des différentes politiques, programmes et interventions publiques en matière d’autonomisation des jeunes, en leur assurant participation, promotion et protection.

Le mémorandum du gouvernement parallèle des jeunes sur le nouveau modèle de développement résulte d’une série de réunions organisées à travers différentes régions du Royaume et avec la participation de jeunes acteurs de la société civile, dans le but de développer une vision globale et complète pouvant contribuer à enrichir ce projet.

Bouton retour en haut de la page
Fermer