Leader mondial sur le marché des phosphates, le groupe marocain OCP Africa s’est engagé à renforcer son offre de fertilisation avec des institutions agricoles nigérianes à travers un accord d’un montant de 40 millions de nairas (109 439 dollars).

Il s’agit notamment de l’Institut national de recherche horticole, NIHORT, l’Institut nigérian de recherche sur le palmier à huile, NIFOR, et l’Institut de recherche et de formation agricoles, IAR & T, pour développer des engrais spécifiques au sol, indique un communiqué de l’OCP Africa.

Ce protocole d’accord vise à développer des engrais spécifiques au sol pour la production de palmier à huile et de tomate dans le pays, précise le communiqué.

Dans le cadre de l’accord, OCP NIGERIA fournira, entre autres, un financement aux partenaires pour la conduite du projet et fournira également toute information et assistance pertinentes qui sont raisonnablement nécessaires pour mener le projet.

L’accord permettra, par ailleurs, aux signataires de développer des solutions durables et innovantes pour surmonter les principaux obstacles à la pleine réalisation du potentiel de croissance agricole au Nigéria.

Cet objectif sera atteint en soutenant le site et les formulations d’engrais spécifiques aux cultures qui amélioreront l’état de fertilité des sols et amélioreront la productivité des agriculteurs.

Bouton retour en haut de la page
Fermer