pr

Le Premier Ministre Brigi Rafini a présidé, ce jeudi 28 mai 2020 au Palais des Congrès de Niamey, une réunion du Comité interministériel de lutte contre le COVID-19 au Niger. Au regard de la situation actuelle dans le pays, la pandémie est sous contrôle, annonce-t-on.

La rencontre a pour objectifs de faire le point de l’exécution du plan de riposte contre le COVID-19, faire une revue des mesures prises par le gouvernement pour arrêter la propagation de la maladie, faire le bilan de l’exécution financière, et enfin formuler des recommandations au gouvernement.

Dans un  exposé, le Ministre de la Santé Publique, Dr Idi Illiassou Maïnassara,  a indiqué qu’à la date du 27 mai 2020, la situation du COVID-19 au Niger fait ressortir que, sur l’ensemble du territoire national, par rapport aux 7781 contacts connus, 11622 personnes ont été confinées parmi lesquelles 10636 sont sorties et 986 sont en instance de sortir. 

Au laboratoire, ce sont quelque 4538 personnes qui ont été testées parmi lesquelles 955 ont été déclarées positives, 95 sont sous traitement, 796 sont guéries et 64 personnes décédées. Sur les cas testés positifs, Agadez a enregistré 37 cas pour un décès, Diffa 6 cas avec zéro décès, Dosso 16 cas avec zéro décès, Maradi  11 cas dont 3 décès, Niamey 734 cas enregistrés pour  42 décès. La région de Tahoua a enregistré 18 cas dont zéro décès, Tillabéry 5 cas avec zéro décès et Zinder a eu 128 cas avec 18 décès.

Actuellement, « l’évolution est vraiment stationnaire avec une tendance à la baisse progressive de cas », a-t-il fait remarquer, précisant que pour ce qui est de la prise en charge des malades du coronavirus, « la capacité de lits est nettement améliorée avec une disponibilité importante de lits ».

Pour les malades hospitalisés, à la date du 27 Mai, « nous avons 11 à l’hôpital général de référence, aucun patient en réanimation, 12 malades à Agadez, 2 à Diffa, 7 à Dosso, 4 à Maradi, 10 à Zinder. Et 49 patients  asymptomatiques pris en charge à la maison », a fait savoir Dr Idi Illiassou Maïnassara.

En matière de prévention et de contrôle des infections, « les actions se poursuivent avec l’implication des délégations spéciales des différentes villes et du comité au niveau des lieux de culte, de rassemblement et des services de santé » a-t-il poursuivi.

La dotation en produits médicaux et autres moyens de protection, quant à elle, se poursuit avec l’aide des partenaires et la production des bavettes s’intensifie avec déjà l’acquisition de plus d’un million de bavettes.

Evoquant le cas de la région de Zinder qui enregistre ces derniers temps plus de nouveaux cas, le Ministre de la Santé a indiqué que « des dispositions sont entrain d’être mises en œuvre avec l’implication des autorités régionales de Zinder ».

Il a, par ailleurs, annoncé qu’il ya deux jours, le Niger a enregistré 8 cas importés parce que venant des humanitaires qui devaient  rejoindre leurs postes par dérogation spéciale.

Les Ministres El Back Zeinabou Tari Bako de la Promotion de la Femme et de la Protection de l’Enfant et Assoumana Malam Issa de la Renaissance Culturelle ont tour à tour pris la parole pour expliquer la procédure de confection des bavettes et de passation des marchés pour leur production. Ils ont annoncé qu’à l’heure actuelle, le Niger attend, au cours de cette semaine, plus de 1.131.736 bavettes.

Interrogé sur la situation du COVID au Niger, le Président du comité des experts, Pr Saïdou Mamadou a soutenu qu’au vu de la situation décrite par le Ministre de la santé à cette rencontre « on constate globalement une évolution très favorable de l’épidémie puisque l’indicateur principal qui le montre (R zéro = Nombre de personnes qu’une personne infectée peut contaminer) qui était au début à 5 personnes, est actuellement à 0,248 personnes. On peut dire que l’épidémie est sous contrôle ».

Il a, à cet effet, appelé les populations à continuer à observer les mesures de prévention et à maintenir la vigilance.

Bouton retour en haut de la page
Fermer