Le président nigérien Mahamadou Issoufou a annoncé récemment la mise en place d’un Fonds d’investissement pour la sécurité alimentaire, doté d’une enveloppe de plus de 22 millions euros.

“L’Etat et ses partenaires ont mobilisé quelque 15 milliards FCFA pour faciliter l’accès au financement pour les promoteurs de différentes filières”, a indiqué le chef de l’Etat, soulignant qu’il s’agit d’une véritable soupape de sécurité pour les producteurs.

Se réjouissant de l’adoption, fin 2018, de la Politique nationale multisectorielle de sécurité alimentaire, il a promis que ces réformes vont se poursuivre, notamment dans les domaines du foncier, de l’approvisionnement en engrais et de la production des semences.

Ces réformes visent la transformation du monde rural, avec pour objectifs “faim zéro” d’ici 2021 et zéro importation de riz dès 2023.

Bouton retour en haut de la page
Fermer