L’Ambassadeur de la République Populaire de Chine au Niger, M. Zhang Lijun, “, a annoncé que, dans le cadre de la lutte contre le Coronavirus ou Covid-19, son pays a apporté au Niger un soutien matériel et financier de plus de 140 millions de francs CFA.

S’exprimant dans un article paru dans l’Hebdomadaire “Sahel Dimanche de ce jour 22 mai, le diplomate précise que ce soutien provient aussi bien du Gouvernement chinois que des fondations et entreprises chinoises.

Il se compose de 43 millions F CFA en espèces et de matériels médicaux d’une valeur estimée à plus de cent millions F CFA comprenant, entre autres, 8 respirateurs, 40.000 kits de test, 180.000 masques de protection, a-t-il détaillé.

Le diplomate chinois a annoncé que d’autres aides en faveur du Niger sont sur le point d’être acheminées, avant de se féliciter « qu’à l’heure actuelle, au Niger, la lutte contre le Covid-19 voit de la lumière à l’horizon ». Il a surtout assuré que « la Chine accompagnera toujours le Niger pour surmonter cette épreuve avec un esprit solidaire ».

Zhang Lijun a également tenu à apprécier les mesures préventives prises par le Gouvernement nigérien dans le cadre de la lutte contre cette pandémie, citant au passage l’isolement de la capitale Niamey et la fermeture des frontières.

Il a auparavant fait cas de l’expérience chinoise dans la lutte contre le coronavirus déclaré en décembre 2019 en Chine, notant que ce sont les mesures énergiques prises par son Gouvernement qui ont permis de contenir la propagation de la maladie.

Le coronavirus est un ennemi commun de toute l’humanité, « la seule façon de le vaincre, c’est de construire ensemble une communauté de santé pour l’humanité, dans un esprit de solidarité et de coopération », a fait valoir l’ambassadeur de Chine.

Depuis mars dernier, 924 cas dont 753 guéris et 60 décès ont été enregistrés au Niger où l’épidémie est sur une courbe ‘’ descendante’’,  selon les experts.

En raison de cette évolution, le gouvernement a levé l’interdiction des prières collectives, le couvre-feu à Niamey et isolement sanitaire de la capitale, les services des transports des passagers et la fermeture.

Toutefois, certaines mesures –fermeture des frontières, des lieux de loisir et l’état d’urgence sont maintenus- par les autorités qui conseillent les gestes barrières et les distanciations.

Bouton retour en haut de la page
Fermer